Un marin dans la zone maritime du Vietnam. Photo : VNA

Les organes compétents du Vietnam suivent toujours de près les évolutions en Mer Orientale, protègent et font respecter la souveraineté, le droit souverain et la juridiction sur la mer et les eaux territoriales du Vietnam, conformément aux règlements, au droit international, à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Le Thi Thu Hang.

Lors d’un point presse périodique du ministère, tenu le 8 avril, répondant aux questions des journalistes sur la réaction du Vietnam face aux récentes évolutions en Mer Orientale et aux questions connexes, dont les activités de nombreux navires chinois opérant à Bai Ba Dau relevant de l’archipel de Truong Sa (Spratleys) du Vietnam, la porte-parole a également déclaré:

"La paix, la stabilité, la coopération et le développement en Mer Orientale sont l’aspiration et les objectifs communs des pays dans cette zone maritime, de la région et de la communauté internationale. Le respect de l’ordre juridique, l’application de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), de manière complète, avec la persévérance, la volonté et la responsabilité, revêtent une signification importante pour la réalisation des objectifs susmentionnés.

Le Vietnam appelle les pays à contribuer au maintien de la paix, de la stabilité et de la coopération en Mer Orientale; respecter le droit international, la CNUDM, la Déclaration de conduite des parties en Mer Orientale (DOC), en particulier l'obligation de faire preuve de retenu et de ne pas compliquer la situation, créer un environnement favorable au processus de négociation du Code de conduite en Mer Orientale (COC), contribuant à renforcer la confiance, à maintenir la paix et la stabilité, à promouvoir l'ordre international en mer et la sécurité, la sûreté et la liberté de navigation dans cette zone maritime".

Face au fait que certaines marques étrangères utilisent illégalement des cartes de "ligne des neuf tronçons" sur leur site Web en langue chinoise, Mme Le Thi Thu Hang a souligné que "comme l’affirmation à de nombreuses reprises, le Vietnam dispose suffisamment les preuves historiques et de la base juridique pour affirmer sa souveraineté sur les deux archipels de Hoang Sa (Paracels) et Truong Sa (Spratleys), conformément au droit international, ainsi que sa souveraineté, son droit souverain, sa juridiction sur les mers connexes en Mer Orientale qui sont déjà établies conformément à la CNUDM de 1982.

Toutes les formes de propagande et de promotion de contenus contraires à la vérité historique et au droit international sont invalides et ne peuvent pas changer la réalité de la souveraineté du Vietnam sur les deux archipels ainsi que le vrai problème en Mer Orientale.

Le Vietnam exige des entreprises qu'elles respectent la souveraineté du Vietnam sur les deux archipels de Hoang Sa et Truong Sa, ainsi que sa souveraineté, son droit souverain, sa juridiction sur les eaux concernées de la Mer Orientale"./.

CPV/VNA