Dans la région maritime de Hoang Sa (province de Khanh Hoa). Photo: thanhuy.bacninh.gov.vn

La presse et des experts russes ont donné la semaine dernière des estimations positives pour trois propositions faites par le Premier ministre Pham Minh Chinh lors d’un débat ouvert de haut niveau, tenu en ligne par le Conseil de sécurité de l’ONU pour répondre efficacement aux défis de la sécurité maritime.

Le journal électronique Infox.ru a publié le 12 août un article intitulé "Trois pas pour ramener la paix en mer" de l’auteur Grigory Trofimchuk, président du Conseil d'experts de l'Eurasian Ideas Foundation.

Selon lui, les propositions du Premier ministre vietnamien sont également importantes pour la Russie, étant donné que la situation dans les zones maritimes proches du territoire russe devient également plus compliquée. L'auteur a exprimé sa conviction que les propositions du Vietnam deviendront de nouveaux départs pour parvenir à une paix durable en Mer Orientale, empêcher les développements négatifs pouvant survenir en mer et étendre cette approche à d'autres régions chaudes du monde.

Il a déclaré que le Vietnam montrait régulièrement sa positivité et son dynamisme dans ses activités, contribuant à la recherche de solutions pacifiques et participant à toutes les activités dans le cadre de l'ASEAN, ainsi qu'entre l'ASEAN et ses partenaires pour résoudre les différends en Mer Orientale ; tout en favorisant les dialogues professionnels et en instaurant une coopération multilatérale.

Le même jour, le journal "Arguments et faits" a aussi publié un article intitulé "Trois arguments sur la navigation du Vietnam conformes au droit international". Selon cet article, la discussion sur la sécurité maritime organisée pour la première fois à un niveau aussi élevé a montré que le Conseil de sécurité de l'ONU s'intéressait de plus en plus à la question maritime.

L’article a analysé que la question de la sécurité, de la stabilité et de la liberté de navigation en Mer Orientale était devenue un problème commun de la région comme du monde. Dans ce contexte, le discours du chef du gouvernement vietnamien est bien intéressant, avec trois propositions importantes pour renforcer la coopération internationale, unifier les actions pour répondre rapidement et efficacement aux défis de la sécurité maritime.

De son côté, l'analyste Valeria Vershinina du Centre de l’ASEAN de l'Académie diplomatique de Moscou a hautement apprécié l'approche du Vietnam pour résoudre les problèmes de sécurité régionale et le potentiel de coopération entre le Vietnam et la Russie pour assurer la sécurité maritime.

Il a rapporté que le dirigeant vietnamien avait souligné à juste titre que les défis actuels en matière de sécurité maritime nécessitaient une réponse véritablement collective et mondiale. Il a affirmé que l'approche vietnamienne a propos de la sécurité maritime était tout à fait correcte et coïncidait avec la position de la Russie.

Il est nécessaire de conjuguer les efforts, avec la participation des organisations internationales, des structures régionales telles que l'ASEAN, le Forum régional de l'ASEAN (ARF), tout en maintenant le rôle central de coordination de l’ONU./.

CPV/VNA