Le journal Mainichi a souligné que le Premier ministre Pham Minh Chinh est le premier invité d'État du gouvernement du Premier ministre Kishida Fumio. Photo: capture d’écran


Le journal Mainichi a souligné que le Premier ministre Pham Minh Chinh est le premier visiteur d'État à se rendre officiellement au Japon depuis le lancement officiel du gouvernement du Premier ministre Kishida Fumio. Cette  visite vise à concrétiser la coopération bilatérale dans de nombreux domaines tels que la sécurité, l'économie... pour une région indo-pacifique libre et ouverte.

Le 24 novembre, le Premier ministre Pham Minh Chinh s'entretiendra avec le Premier ministre Kishida Fumio, discutera de la chaîne d'approvisionnement mondiale et de l'envoi de stagiaires vietnamiens pour travailler dans ce pays ainsi que de questions internationales dont la situation en  mer Orientale. Les deux Premiers ministres assisteront à la cérémonie de signature de nombreux documents de coopération et tiendront une conférence de presse conjointe.

Le journal Mainichi a ajouté que le gouvernement japonais attachait une grande importance au partenariat stratégique avec le Vietnam. En octobre 2020, M. Suga Yoshihide, qui venait de prendre ses fonctions de Premier ministre, a choisi le Vietnam comme première destination d'une tournée à l'étranger. Le Premier ministre sortant Kishida Fumio, à l'occasion de la Conférence sur le changement climatique qui s'est tenue au Royaume-Uni, s'est entretenu avec le Premier ministre Pham Minh Chinh.

Selon le journal Nikkei, les deux parties discuteront du renforcement de la coopération en réponse à la pandémie de Covid-19, affirmant que pour le Japon, la région de l'ASEAN est un partenaire important ayant le même objectif que le Japon, et que le Vietnam est un partenaire stratégique et ouvert avec des intérêts similaires à ceux du Japon.

Le secrétaire général du Cabinet japonais Matsuno Hirokazu a affirmé que via l’entretien de haut niveau entre les deux Premiers ministres, le Japon souhaite renforcer les relations bilatérales et instaurer une confiance personnelle entre les dirigeants des deux pays./.

CPV