Un soldat de la Marine vietnamienne en mission sur l’archipel de Truong Sa (Spartly). Photo: VNA

C’est ce qu’a réaffirmé la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Le Thi Thu Hang, en réponse à des questions de correspondants sur la réaction du Vietnam aux informations selon lesquelles des navires de reconnaissance et des avions chinois ont été découverts lors ces derniers temps au récif de Chu Thap (Fiery Cross), dans l’archipel de Truong Sa (Spratleys) du Vietnam.

Lors de la conférence de presse périodique organisée par visioconférence le 24 juin à l’après-midi, Mme Le Thi Thu Hang a déclaré que toutes les activités portant atteinte à la souveraineté et aux droits connexes du Vietnam dans l'archipel de Truong Sa étaient illégales et dépourvues de toutes valeurs.

Dans le contexte régional et international actuel, le Vietnam demande aux parties de s’abstenir de tout acte complexifiant la situation en Mer Orientale, d’apporter des contributions pratiques et positives au maintien de la paix et de la stabilité en Mer Orientale, ainsi qu'à la création d'un environnement favorable aux négociations du Code de conduite en Mer Orientale (COC), a-t-elle souligné.

Concernant la mise en œuvre par la Chine d'un projet d'étiquetage pour reconnaître les espèces végétales dans l'archipel de Hoang Sa (Paracels) du Vietnam, Mme Le Thi Thu Hang a réitéré que le Vietnam avait affirmé à plusieurs reprises qu'il disposait suffisamment de preuves historiques et bases juridiques pour affirmer sa souveraineté sur les archipels de Hoang Sa et Truong Sa, conformément au droit international.

Les actes sous quelque forme que ce soit qui violent la souveraineté du Vietnam sur Hoang Sa et Truong Sa, et les droits souverains et la juridiction du Vietnam sur ses eaux, sont dépourvus de toutes valeurs et non reconnus, et le Vietnam les proteste fermement, a-t-elle affirmé./.

CPV/VNA