L’ambassadeur, représentant en chef de la mission du Vietnam auprès de l’ONU, Dang Dinh Quy. Photo : VNA

L'Irlande et 11 États membres du Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU), dont le Vietnam, ont co-organisé le 8 mars une réunion selon la formule Arria intitulée "Assurer la participation pleine, égale et significative des femmes dans les processus de paix dirigés par l'ONU".

S’exprimant à cette réunion, l'ambassadeur, représentant en chef de la mission du Vietnam auprès de l’ONU, Dang Dinh Quy, a souligné les réalisations et les défis actuels dans la promotion de la participation des femmes aux processus de paix.

Il a insisté sur la nécessité d’améliorer les connaisances communes de la participation pleine, égale et significative des femmes aux processus de paix à tous niveaux. En conséquence, les droits, les intérêts et la demande des femmes et filles devraient être davantage promus pour faire en sorte que les femmes soient un partenaire égal dans les premiers stades de la paix et des processus politiques.

Les pays doivent garantir la participation des femmes à l'élaboration de politiques, de stratégies et d'initiatives sur la paix et la sécurité aux niveaux national, régional et international, a déclaré l’ambassadeur vietnamien, notant que les femmes devraient être dotées de connaissances et de compétences,...

Pour obtenir des résultats concrets et à long terme, l'ambassadeur a estimé qu'il faudrait favoriser la coopération internationale, partager les ressources et l'expérience, et appeler les sponsors à réaliser l'engagement de fournir 15% du capital d'aide publique pour le développement (APD) pour la promotion de l'égalité des sexes dans les pays touchés par un conflit.

À cette occasion, il a affirmé que le Vietnam attachait toujours de l’importance au rôle des femmes, soulignant ses réalisations en renforçant leur rôle dans les questions de paix et de sécurité, y compris les processus de paix.

Lors de la réunion, la secrétaire générale adjointe de l’ONU chargée aux affaires politiques et de consolidation de la paix, Rosemary DiCarlo, a souligné les efforts de l'ONU dans la poursuite de cet objectif commun via l'intégration de l'égalité des sexes dans le système de l’ONU, notant que les femmes sont 54% des hauts dirigeants des missions politiques spéciales./.

CPV/VNA