La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Le Thi Thu Hang. Photo: VOV

C’est ce qu’a réaffirmé la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Le Thi Thu Hang, concernant le fait que les autorités philippines avaient annoncé qu’elles préparaient à réaliser un projet de réparation et de modernisation de la piste et des infrastructures sur l'île de Thi Tu dans l'archipel de Truong Sa du Vietnam.

Toutes les activités portant atteinte à la souveraineté du Vietnam et aux droits connexes dans l’archipel de Truong Sa sont illégales et dépourvues de toute valeur, a-t-elle souligné, avant de demander aux parties concernées de respecter la souveraineté du Vietnam, le droit international, la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNDUM), de s’abstenir de tout acte susceptible de complexifier la situation, d’apporter des contributions pratiques et positives au maintien de la paix et de la stabilité en Mer Orientale ainsi qu'à la création d'un environnement favorable aux négociations d'un Code de conduite en Mer Orientale (COC).

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères a souligné que le maintien de la paix, de la stabilité, de l'ordre, de la sécurité, de la sûreté, de la liberté de survol et de navigation, le respect de la primauté du droit, de la souveraineté, des droits souverains et de la juridiction des pays en Mer Orientale sont des objectifs, intérêts, responsabilités et aspirations communs à tous les pays et communauté internationale. “Le Vietnam espère que les parties feront des efforts responsables pour contribuer à ce problème”, a-t-elle déclaré./.

CPV/VNA