M. Nguyen Tri Phuong, l'une des 250 personnes qui ont creusé les tunnels de Vinh Moc.

Après avoir découvert les tunnels de Cu Chi et étudié la situation géologique à Vinh Linh, Quang Tri, les habitants locaux décidèrent de creuser les tunnels de Vinh Moc pour se protéger des bombardements ennemis de plus en plus agressifs. 

Il leur fallut environ deux ans de travail. Ces tunnels se composent d'une branche principale de 2 km de long, avec un système de petits abris pour les familles et de sous-sols pour stocker nourriture, armes et munitions.

 L'ensemble se compose de 13 portes, dont 7 face à la mer et 6 face aux collines. Pendant la guerre, les habitants s’y réfugiaient en cas d’attaque ennemie.  Ils pouvaient y rester des jours voire des semaines, en totale autonomie.

La vie dans ces tunnels était difficile en raison du manque de lumière et de l'environnement humide, ce qui causait des problèmes de peau, oculaires et des rhumatismes.

Aujourd'hui, les tunnels de Vinh Moc sont devenus une grande attraction touristique aussi bien pour les Vietnamiens que pour les étrangers. Cet ouvrage est une des plus belles démonstrations de la volonté et de la capacité de résilience du peuple vietnamien pendant la guerre.


CPV