Photo d'illustration: VNA


Pour réduire cette pollution, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a lancé en juin 2019 dans tout le pays le mouvement "dire non aux déchets plastiques". Tous les ministères, agences et localités ont préparé leurs propres plans d'action, en ciblant les plastiques jetables et polluants organiques persistants.

Plus d'un an plus tard, l’Organisation de recyclage des emballages au Vietnam et l'Alliance zéro déchet du Vietnam ont été mises en place pour améliorer l'environnement et encourager un mode de vie sans déchets.

Les participants ont discuté des mesures de lutte contre les déchets plastiques, notamment la collecte, la réutilisation, le recyclage et le traitement, le développement d'une économie circulaire et l'encouragement fait aux installations de production de passer à des technologies respectueuses de l'environnement.

Le directeur général de l'administration vietnamienne de l'environnement, Nguyen Van Tai, a suggéré de sensibiliser le public notamment en modifiant les habitudes d'utilisation de produits en plastique jetables et de rejet des déchets dans l'environnement.

Une plus grande attention doit être accordée à la collecte et au tri des déchets dans un proche avenir, a-t-il dit, ajoutant que cela réduirait les déchets plastiques et améliorerait la production et le commerce.

CPV