Le plus grand centre de données du Nord. Photo: Vietnamnet

Selon les données d'Open Data Watch, en Asie du Sud-Est, pour le classement des données ouvertes, le Vietnam est meilleur que la Thaïlande, le Laos, le Timor oriental et le Cambodge, a souligné la Banque mondiale lors d'une récente conférence en la matière.

Dans le classement d'Open Data Watch, Singapour se classe au premier rang mondial, suivi par un certain nombre de pays européens tels que la Pologne, la Finlande, le Danemark, la Suède… La plupart des pays publient des données budgétaires ouvertes. En revanche, les données les moins publiées concernent la propriété foncière.

Le Vietnam est actuellement dans la première moitié en termes de couverture des données (classé 86e/187 pays) mais dans la seconde moitié en termes d'ouverture à la fois régionale et mondiale (122e/187).

En 2019, la Banque mondiale a mené une évaluation de la préparation du Vietnam au gouvernement numérique et aux données ouvertes. Ce rapport montre que le pays a de fortes capacités en matière d'infrastructures et de technologies de données ouvertes, mais est à la traîne en termes de cadre juridique et de politique de gestion des données.

Selon Mme Tran Thi Lan Huong, experte principale du secteur public de la Banque mondiale au Vietnam, les données ouvertes sont une ressource qui peut apporter une valeur énorme au PIB mondial, de 2.800 milliards de dollars en 2019 à 10.000 milliards d'ici 2025.

Dans sa Stratégie de développement socio-économique, le Vietnam s'est fixé de nombreux objectifs ambitieux en matière de développement de l'économie numérique et des données ouvertes. Ainsi, l'économie numérique représentera 25% du PIB d'ici 2025, 100% des agences de l'État fourniront des données ouvertes. Cela montre des ambitions et des engagements clairs.

Le Vietnam dispose également d'un cadre juridique assez complet grâce au décret 47/2020, qui donne les définitions des données ouvertes dans le secteur public et stipule que les agences gouvernementales doivent partager les données pour qu'elles puissent être utilisées par le secteur privé et d'autres agences.

Le Vietnam a également développé un certain nombre d'initiatives de données ouvertes. Au niveau national, le pays dispose déjà d'un portail national de données (data.gov.vn). Au niveau provincial, de nombreuses provinces ont également fourni des jeux de données ouverts tels que Ho Chi Minh-Ville, Da Nang,…

CPV