Photo d'illustration: wall-street.com


Il s’agit d’une hausse de 898 cyberattaques par rapport au 1er semestre de l’an dernier, a rapporté ladite Autorité. 

Les cyberattaques seraient encore très compliquées dans les mois prochains, avec une augmentation tant en nombre qu’en méthodes d'action.

Les groupes ou individus malveillants continueront de profiter de la grande quantité d'informations liées aux vaccins, aux réponses des gouvernements et organisations pour lancer des attaques en ligne.

Les experts ont également souligné qu'au Vietnam, les entreprises et organisations promeuvent la transformation numérique dans divers domaines, ce qui pose une série de nouveaux défis pour l’assurance de la sûreté et de la sécurité des réseaux.

Dans les mois prochains, le ministère de l'Information et de la Communication continuera de renforcer la supervision du cyberespace vietnamien, à évaluer et mettre à jour de manière proactive des statistiques, ainsi qu’à promouvoir la propagande et les avertissements sur les médias et les réseaux sociaux à destination des utilisateurs.

Les entreprises et organisations promeuvent la transformation numérique dans divers domaines, ce qui pose une série de nouveaux défis pour l’assurance de la sûreté et de la sécurité des réseaux. Photo: VNPT


Auparavant, le 26 mai, le ministre de l'Information et de la Communication Nguyen Manh Hung a publié la directive 22/CT-BTTTT sur le renforcement de la prévention et de la lutte contre les cybercriminalités.

Le ministre Nguyen Manh Hung a également demandé à l'ensemble de ce secteur de continuer à mettre en œuvre efficacement la directive 14/CT-TTg (datée le 7 juin 2019) du Premier ministre sur le renforcement de l'assurance de la sûreté et de la cybersécurité visant à améliorer le classement de cybersécurité du Vietnam dans le monde.

Selon le rapport sur l'indice de cybersécurité dans le monde (GCI) en 2020 publié par l'Union internationale des télécommunications (UIT), le Vietnam s'est hissé à la 25e place sur 194 pays et territoires classés, à la 7e dans la région Asie-Pacifique et à la 4e dans l'Asean.

Bich Ngoc