Lors de la cérémonie de signature d’un accord de coopération entre l’Hôpital central de Huê et le Centre médical sud-coréen ASAN. Photo: NDEL

 

Cet événement a vu la présence du professeur-docteur Pham Nhu Hiêp, directeur de l’Hôpital central de Huê, de Choi Ki-dong, directeur chargé de la santé internationale, et de Kim Dong-kwan, responsable du Centre médical ASAN.

Cette cérémonie de signature a marqué un jalon important dans le renforcement des relations en matière de santé entre les deux parties afin de faire de l’Hôpital central de Huê un centre médical spécialisé dans la transplantation d’organes, conformément aux normes régionales et internationales.

Les deux parties sont convenues de se concentrer sur cinq objectifs principaux dont la greffe de foie. Concrètement, le Centre médical ASAN aidera l’Hôpital central de Huê à développer des ressources humaines de haute qualité, enverra ses experts à l’établissement vietnamien pour l’assister dans la consultation, le traitement et la greffe de foie au Vietnam.

Fondé en 1989, le Centre médical ASAN a réussi à développer son secteur médical. Il a réalisé avec succès des transplantations de foies pour adultes avec donneurs vivants en 1999, des transplantations hépatiques combinées avec donneurs vivants en 2000, et des greffes de foies avec donneurs vivants pour adultes incompatibles en 2003.

Il a effectué, en 2012, des greffes hépatiques dans 239 cas, le nombre le plus grand au monde cette année-là et ce chiffre est passé à 468 en 2017.

Actuellement, le Centre médical ASAN a coopéré dans ce domaine avec plusieurs hôpitaux vietnamiens tels que l’Hôpital central de Huê, Cho Rây, l’Hôpital d’oncologie de Hô Chi Minh-Ville (Sud) et l’Hôpital Bach Mai de Hanoi.

CPV/NDEL