Dans une chirurgie. Photo: Vietnamnet

Le receveur est un patient de 52 ans vivant à Hai Phong avec des antécédents de cirrhose sévère, un cancer du foie, qui avait besoin d'une transplantation hépatique. Après 5 heures de chirurgie, la greffe complète du foie droit a été retirée avec succès par chirurgie laparoscopique pour être transplantée sur le receveur.

Selon les médecins, cette méthode apporte de nombreux avantages aux donneurs de foie tels que : interventions moins invasives pour un meilleur soulagement de la douleur postopératoire, un temps de récupération plus rapide et une haute esthétique.

Le donneur a quitté l'hôpital 6 jours après la chirurgie avec une fonction hépatique normale. Le receveur après 10 jours, avec une fonction hépatique greffée qui fonctionnait bien. Il mangeait bien et marchait seul pour ses activités personnelles.

Au Vietnam, le nombre de patients atteints de maladies du foie est très important, avec chaque année environ 2.000 à 2.500 cas de maladie du foie en phase terminale nécessitant une transplantation hépatique.

Il existe 9 centres à l'échelle nationale qui peuvent effectuer une transplantation hépatique. Bien que le Vietnam ait pratiqué la transplantation hépatique plus tard que de nombreux pays de la région et du monde, les médecins vietnamiens maîtrisent désormais cette technique.
      
Le nombre de transplantations hépatiques réussies augmente d'année en année, aidant à rétablir une vie et une santé normales pour de nombreux patients atteints d'une maladie du foie en phase terminale, et dans le même temps, le coût de la transplantation hépatique au Vietnam demeure beaucoup plus bas que dans d'autres pays.

Actuellement, dans le monde, il n'y a que quelques centres de transplantation hépatobiliaire et hépatique dans les pays où la médecine est développée comme les États-Unis, l'Europe, le Japon et la Corée du Sud qui peuvent effectuer une chirurgie laparoscopique pour retirer une greffe du foie d'un donneur vivant.

Cette nouvelle étape dans le domaine de la transplantation hépatique ouvre la perspective de sauver la vie de patients gravement malades au Vietnam./.

CPV