Des 'use case' (scénarios d'utilisation) dans le domaine du paiement numérique apparaîtront de plus en plus au Vietnam. Photo : Vietnamnet

En seulement 4 ans, le taux d'utilisateurs vietnamiens utilisant les services des entreprises Fintech est passé de 16% à 56%. La finance et la banque sont l'un des domaines les plus engagés dans la transformation numérique.

C’est ce qu’a déclaré Bruce Deltiel - directeur général de McKinsey & Company Vietnam lors d'un talk-show organisé par la Commission économique centrale et l'IEC récemment à Hanoï.

Selon lui, la transformation numérique dans le secteur financier et bancaire évolue très rapidement et sera encore plus rapide à l'avenir.

Un récent sondage sur les finances personnelles mené par McKinsey montre que 82% des Vietnamiens utilisent des services bancaires numériques au moins une fois par mois, soit le double du sondage précédent (seulement 41%).

Le taux d'utilisateurs de services des entreprises Fintech au Vietnam est également passé de 16% (en 2017) à 56% (en 2021). Cela signifie que la numérisation du secteur financier et bancaire se produit très rapidement, partout.

Selon McKinsey & Company, l'échelle de l'écosystème numérique du Vietnam est estimée à 50 milliards d’USD et pourrait atteindre 100 milliards d'ici 2025.

Les utilisateurs numériques peuvent commencer leur parcours d'expérience à partir des plateformes de commerce électronique, puis passer au paiement et à l'utilisation des services bancaires numériques. Pour favoriser cet écosystème, il est nécessaire de leur créer une expérience transparente.

Selon M. Bruce Deltiel, contrairement à de nombreux autres marchés émergents en Asie, l'argent liquide est toujours "roi" dans tous les segments de paiement au Vietnam.

Cependant, le niveau d'ouverture des utilisateurs vietnamiens à l'e-commerce est très élevé. Les consommateurs sont prêts à dépenser numériquement, même avec des produits financiers complexes impliquant des hypothèques, des investissements et des polices d'assurance.

Au Vietnam, 70% des personnes interrogées sont prêtes à effectuer un achat sur les canaux numériques, mais moins de 30% le font réellement. La grande disparité indique le manque de services techniques nécessaires, le manque d'informations complètes ou une bonne raison pour que les utilisateurs acceptent le canal de transaction numérique.

Partageant la tendance du paiement sans numéraire au Vietnam avant et après la pandémie de Covid-19, Tran Manh Nam, chef du département des services de paiement par carte VNPAY a déclaré que les particuliers et les entreprises ont compris la valeur des paiements sans numéraire. "L'habitude de paiement sans numéraire après la pandémie continue d'être encouragée au Vietnam", a-t-il souligné./.

CPV