Le satellite NanoDragon. Photo: VOV

NanoDragon est un cubesat pesant environ 4 kg. D’après Lê Xuân Huy, directeur général adjoint du Centre spatial du Vietnam, ce satellite pourrait être lancé au cours de l'exercice fiscal japonais 2021 (au plus tard en mars 2022), par le missile Epsilon. NanoDragon a été développé dans le but de démontrer qu'il est possible d'utiliser la technologie de faisceau de micro-satellite pour recevoir les signaux du système d'identification automatique (AIS), à des fins de suivi et de surveillance des navires en mer.

«La technologie spatiale est une industrie de haute technologie qui nécessite des qualifications élevées et une stratégie de développement de longue haleine. Il faut 5 à 7 ans pour développer un satellite, si nous n'avions pas eu de stratégie à long terme, il aurait été difficile de fidéliser les ingénieurs et d’obtenir les financements nécessaires», a déclaré Lê Xuân Huy.

Une fois réussi, le satellite NanoDragon devrait fonctionner en orbite solaire synchrone à une altitude d'environ 560 km.

CPV/VOV