Photo d'illustration: nec.com

L’exécutif ambitionne d’appliquer les technologies de ce secteur dans la défense nationale et dans la gestion environnementale.

L’objectif est de réduire les dégâts liés aux catastrophes naturelles, de diversifier les services de hautes technologies à destination de la population et de renforcer nos capacités scientifiques et technologiques pour défendre les intérêts nationaux.

La stratégie prévoit la formation de 300 experts et de 3.000 ingénieurs dans le domaine des technologies aérospatiales, ainsi que la création d’une dizaine de laboratoires et de groupes de recherches.


CPV/VOV