Les logiciels malveillants Android continuent de cibler les appareils mobiles du monde entier. Photo: nintendo-power.com

En outre, le Vietnam qui possède l’une des économies les plus dynamiques de la région de l’ASEAN, est le pays avec le plus d’attaques de logiciels malveillants Android dans la région Asie-Pacifique.

Avec une croissance rapide, l’utilisation accrue de la technologie a également vu davantage d’appareils mobiles entrer sur le marché. Il y a 61,3 millions de smartphones au Vietnam, ce qui place le pays parmi les 10 premiers utilisateurs de smartphones après la Chine, l’Inde, l’Indonésie et le Japon.

En tant que tel, la pénétration accrue des appareils mobiles entraîne également des problèmes de cybersécurité croissants. Les appareils mobiles sont vulnérables aux cyberattaques et continuent d’être ciblés par les cybercriminels, et peuvent être facilement affectés par les logiciels malveillants via des applications, des e-mails et même des messages texte.

En 2020, le Vietnam a enregistré une hausse des investissements de 400 millions de dollars, prouvant bien que le pays pourrait rivaliser avec l’Indonésie en tant que marché à forte croissance de l’Asie du Sud-Est pour les investissements technologiques. La cybersécurité devient également plus importante dans le pays, de plus en plus d’entreprises augmentant leurs investissements dans la sécurité.

Alors que les logiciels malveillants comme Android/FakeAdBlocker restent une préoccupation croissante du pays, les entreprises et les utilisateurs peuvent prendre les mesures nécessaires pour sécuriser leurs appareils. Des pratiques de sécurité courantes doivent être appliquées, notamment en téléchargeant des logiciels à partir de sources fiables uniquement et non en cliquant simplement sur des liens.

CPV/VNA