Maquette du parc des logiciels n°2 à Da Nang. Photo: VNA

Selon M. Morriset, premièrement, le Vietnam doit créer les conditions pour que les entreprises de télécommunications nationales appliquent et s’adaptent aux nouvelles technologies numériques mondiales. Le Vietnam est également une destination de sociétés de technologies de l’information mondialement connues telles qu'Apple, Samsung, Intel...

Deuxièmement, le Vietnam doit assurer le développement d'une main-d'œuvre qualifiée en technique numérique, la  participation active du secteur privé ainsi que l’accès à l'information en toute sécurité. Assurer la disponibilité d'une main-d'œuvre qualifiée dans la technique numérique est une solution centrale, car un tiers des emplois existants au Vietnam risquent d'être perdus dans les cinq prochaines années en raison de la numérisation. Bien que la transformation numérique crée de nombreux nouveaux emplois, elle nécessitera de nombreuses nouvelles compétences.

Troisièmement, le secteur privé doit être actif dans l'application de nouvelles technologies. Le Vietnam a besoin de politiques pour réduire les barrières à l'entrée sur le marché et renforcer les réglementations juridiques pour éviter les abus des entreprises de technique numérique de premier rang. En outre, les organes compétents devraient soutenir les startups nationales, les petits et potentiels investisseurs en difficultés financières, en leur offrant autant d'options de financement.

Enfin, le Vietnam doit faciliter l'accès aux données et à l'information. Le gouvernement peut également encourager le secteur privé à collecter et partager des données.

M. Morriset a estimé que le Vietnam devait rapidement mettre en œuvre les solutions mentionnées pour s’orienter le pays vers les objectifs économiques numériques. Les solutions prises par le gouvernement doivent être élaborées et mises en œuvre en étroite coopération avec le secteur privé et avec une transparence maximale.


CPV/VNA