À l'événement (photo: VNA)

 

En raison de la pandémie de COVID-19, l'exercice s'est déroulé à la fois en ligne et en présentiel. Il était connecté à 200 sites à travers le pays pour que des unités informatiques des ministères, agences, provinces et villes se joignent à l'événement.

L'exercice de cette année s'est concentré sur la coordination dans la gestion des cyberattaques ciblant des agences d'État via des vulnérabilités des réseaux privés virtuels et dans la prévention des attaques de ransomware (ou rançongiciel en français, c'est un logiciel informatique malveillant prenant en otage les données) contre les établissements médicaux.

Hoang Minh Tien, vice-directeur de l'Autorité de sécurité de l'information du ministère de l'Information et des Communications, a déclaré que ces deux dernières années, la pandémie de COVID-19 avait eu des impacts sur la cybersécurité.

Les cyberattaques sont de plus en plus sophistiquées. Même les systèmes de santé qui luttent contre la pandémie sont toujours soumis à ce genre d'attaques.

Il a souligné la nécessité pour les pays et  organisations de renforcer les mesures de protection, de se coordonner dans la réponse aux incidents, en particulier pour soutenir et protéger les systèmes de santé.

CPV