Le Vietnam veur développer l'intelligence artificielle au niveau international. Photo: VNA


Le Premier ministre a récemment publié la Stratégie nationale sur la recherche, le développement et l'application de l'intelligence artificielle pour 2030, qui vise à faire de l'IA un secteur technologique important du Vietnam.

Le pays devra compter, en 2030, 10 marques d'IA régionalement connues, trois centres nationaux de stockage Big Data…

Pour atteindre ces objectifs, la Stratégie propose plusieurs orientations, dont l’élaboration de textes juridiques sur l'IA, le développement de l’écosystème de l'IA, la promotion de l'application de l'IA, et le renforcement de la coopération internationale dans ce domaine, le développement des ressources humaines…

Développement des ressources humaines

L'Université des sciences et technologies de Hanoï a officiellement lancé mercredi 31 mars le Centre de recherche international sur l'IA.

Sa mission est de connecter les unités de recherche sur l'IA dans tout le pays, de renforcer les liens et la coopération avec des centres universitaires et industriels sur l'IA dans le monde. Ses activités développeront la recherche fondamentale pour créer des technologies  "Made in Vietnam", mais également se concentreront sur le développement d'applications de l'IA dans différents secteurs pour accélérer le processus de transformation numérique et le développement de l’industrie 4.0 au Vietnam.

L'Université des sciences et technologies de Hanoï et son partenaire, le groupe sud-coréen NAVER, investiront conjointement dans la construction et le fonctionnement du centre basé sur le modèle d'un centre de recherche international mixte en vue de mener des recherches approfondies et former des ressources humaines hautement qualifiées.

Le centre compte actuellement plus de 50 scientifiques de l'Université des sciences et technologies de Hanoï et certains experts venus d’universités, d’instituts et de groupes technologiques dans les domaines liés à l'IA et à ses applications.

En marge de l'événement, le professeur Ho Tu Bao, directeur du Centre de recherche international sur l’IA, a déclaré qu'il existe d'énormes disparités dans la recherche sur l'IA entre le Vietnam et des pays comme le Japon et les États-Unis. Cependant, cet écart sera de plus en plus réduit. Ceci grâce aux ressources humaines vietnamiennes qui étudient dans de nombreux pays ou travaillent pour de grandes organisations.

La participation des entreprises technologiques

Le 12 juin, le groupe FPT,  la plus grande société technologique du Vietnam, et Mila, Institut d'intelligence artificielle québécois, ont signé un accord de partenariat stratégique pour la période 2020-2023 promouvoir les forces des deux parties, notamment dans le développement de l’IA au Vietnam.

Ces derniers temps, des entreprises technologiques nationales telles que FPT, Bkav, Vingroup, Viettel, VNPT et CMC ont investi et déployé massivement et efficacement dans la technologie de l'IA dans les activités de production et commerciales, ainsi que dans la transformation numérique dans le pays.

Dans le contexte de pandémie de COVID-19, l’IA a tendance à se développer car les entreprises veulent automatiser de nombreuses activités, réduire les coûts et augmenter leur productivité.

Les entreprises s'efforcent également de développer davantage l'IA, en fournissant aux gens des produits et des applications  au niveau international.

CPV/VNA