Photo d'illustration/mybridgeedu

Selon le Vietnam Innovation & Tech Investment Report 2020, l'investissement total dans les start-ups technologiques vietnamiennes a atteint cette année 451 millions d’USD. Notamment, l’Edtech a enregistré une forte augmentation des flux d'investissement pendant l'épidémie de Covid-19.

La pandémie de Covid-19 en 2020 et 2021 a provoqué la fermeture du système scolaire. L'idée de construire une plate-forme technologique pour l'enseignement en ligne (e-learning) dans ce contexte a été rapidement réalisée par ses deux fondateurs, Pham Duc et Tran Viet Tung, plus tôt cette année sous le nom de Marathon. En peu de temps, Marathon a levé 1,5 million d’USD en financement de pré-amorçage auprès des fonds Forge Ventures, Venturra Discovery et iSeed Sea.

Avec ce financement, Marathon se prépare à titre expérimental à enseigner les maths, la physique et la chimie pour les élèves de la 6e à la 12e années avec 1 à 2 groupes d'enseignants et d'élèves au 4e trimestre  2021. Il est prévu que cette start-up introduira des cours à grande échelle au début de 2022 en parallèle avec l'expansion d'autres matières fondamentales et parascolaires.

Raditya Pramana, directeur de la Venturra Discovery Foundation, croit en l'objectif de Marathon d'utiliser la technologie pour connecter les enseignants aux élèves afin de proposer des produits éducatifs de haute qualité à un coût abordable pour les utilisateurs à travers le pays.

Dès le début de mars 2020, alors que l'épidémie de Covid-19 venait d'apparaître et provoquait de premiers troubles, le fondateur de la plateforme Elsa en a profité pour étendre le système pour que tous les utilisateurs pratiquent gratuitement la prononciation de l'anglais. Cette stratégie audacieuse a aidé l’accès et les installations d'applications à augmenter considérablement et Elsa a officiellement réussi à lever un financement de série B avec 15 millions d’USD après seulement un an.

En plus d'Elsa et de Marathon, le marché Edtech a également enregistré de nombreuses opérations de levée de capitaux remarquables. En juin, EQuest Education Group a révélé qu'il avait reçu un investissement de 100 millions d’USD d'une grande société d'investissement dans le monde. Une autre start-up étrangère, Astrid (Suède), a également discrètement injecté des capitaux sur le marché vietnamien avec l'application d'e-learning en anglais du même nom, "déclarant la concurrence" avec 3 applications Yola, Elsa, et Duolingo.

Wing Vasiksiri, directeur de la Fondation iSeed SEA, a insisté sur le potentiel du marché vietnamien de l'Edtech en raison de la spécificité de la culture axée sur l'éducation et l'avantage d'une population jeune férue de technologies. Parallèlement à cela, l'épidémie de Covid-19, qui  favorise la transformation des modèles d'apprentissage dans le monde, offre également de grandes opportunités pour les fonds d'investissement Edtech. 

"L'approche de Marathon sur le marché de l'éducation est basée sur ces avantages. Avec cette application, pour la première fois, le marché de l'enseignement dans tout le pays peut connecter de bons enseignants", a expliqué Wing Vasiksiri en injectant des capitaux dans Marathon.

“Sous l'impact de l'épidémie, l'e-learning est devenu essentiel. C'est aussi un moment favorable pour les start-up de l'Edtech pour faire des percées dans le sens de tirer parti de la technologie de l'IA, Machine Learning pour améliorer l'expérience des élèves et des écoles, notamment en proposant des programmes d'apprentissage adaptés aux capacités et aux objectifs de chaque élève", a déclaré Mme Le Hoang Uyen Vy, PDG de Do Ventures./.

CPV