Des tortues de mer au parc national de Nui Chua (photo: VNA)

 

Selon Tran Van Tiep, vice-directeur du conseil de gestion du parc, l’élevage de plantes médicinales rares et d’orchidées ainsi que la construction d’un centre de sauvetage et de préservation des animaux marins font partie de ces mesures  audacieuses pour la conservation de la biodiversité.

Des recherches scientifiques ont aussi été menées en coordination avec des organisations compétentes et des universités afin de surveiller les modifications des ressources forestières et marines ainsi que les espèces à forte valeur patrimoniale.

Promouvoir la conservation de la biodiversité en même temps que l’amélioration des moyens de subsistance des populations locales est une mesure efficace pour atténuer les impacts négatifs sur la nature. Cette année, le parc continuera de fournir aux habitants des prêts préférentiels pour les aider à se recycler professionnellement vers la plantation d'arbres, qui génère de meilleurs revenus.

En particulier, des dizaines de familles de l'ethnie Raglai vivant dans la zone tampon du parc ont des revenus stables depuis la création de groupes de beaux-arts et de troupes de danses traditionnelles.

Le parc national de Nui Chua, de 31.257 hectares, réunit forêt, mer et désert. Il héberge 1.504 espèces de plantes et 345 de vertébrés, dont des espèces inscrites dans le Livre rouge du Vietnam.

Les paysages préservés du parc tels que Binh Tien, Vinh Hy, Thai An, le lac Treo, la montagne Da Vach, le ruisseau Lo O, la grotte Rai ont des potentiels de développement importants en matière d'écotourisme. Outre des visites guidées, le parc développe de nouveaux produits touristiques tels que cascade Nam Tang - Wind Hill, un site de ponte pour les tortues de mer et des visites culturelles.

En outre, le parc s'emploie à améliorer la qualité des services, à moderniser les infrastructures de transport et de tourisme et à collaborer avec les agences de voyages.

L'année dernière, le parc a accueilli quelque 200.000 visiteurs.

CPV