L'eau de mer menace la digue de Tay Vam Ray dans la province de Kien Giang (Source: VNA)

 

Il était organisé conjointement par le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement avec l'ambassade des Pays-Bas au Vietnam, la Banque mondiale et le Fonds mondial pour la nature (WWF).

Il faisait partie de la série d'événements organisés dans divers pays en écho au Sommet virtuel sur l'adaptation au climat prévu le 25 janvier et organisé par les Pays-Bas, qui doit lancer un programme d'action d'adaptation complet avec des engagements clairs en faveur des efforts mondiaux d'adaptation au climat, avec une vision à l'horizon 2030.

Les efforts d'adaptation au changement climatique par le gouvernement vietnamien ont été discutés lors de l'atelier, ainsi que les défis et le soutien pour le delta du Mékong.

Dans son allocution, le Vice-Ministre des ressources naturelles et de l’environnement Le Cong Thanh a appelé les ministères, secteurs, localités et organisations internationales à renforcer la coopération dans l’adaptation aux changements climatiques et le développement durable du delta du Mékong, surnommé le “grenier à riz” du Vietnam.

Près de 39% des terres du delta seront inondables et 10% de sa population sera affectée si le niveau de la mer augmentait d’un mètre, menaçant la sécurité alimentaire du pays et même du monde, a-t-il noté.

Le ministère de la Planification et de l'Investissement s'est associé aux agences compétentes pour élaborer un plan directeur pour le delta du Mékong pour 2021-2030, avec vision à 2050, dans une approche holistique, dans un effort pour capitaliser sur le potentiel et les atouts de la région face à la mondialisation et l'intégration économique internationale.

Pour sa part, l'ambassadrice des Pays-Bas au Vietnam Elsbeth Akkerman a déclaré que son pays et le Vietnam étaient parmi les plus durement touchés par le changement climatique. Les deux gouvernements continueront de collaborer et de concevoir des solutions pour le delta du Mékong et le Vietnam dans son ensemble.

Le représentant de la BM s'est également engagé à continuer de travailler avec le Vietnam pour un environnement plus propre.

CPV