Le vice-président et secrétaire général de la VUSTA, le Dr Pham Van Tan (Photo: qdnd.vn)


L'événement était organisé par l'Union vietnamienne des associations scientifiques et technologiques (VUSTA) en collaboration avec le centre d'information des organisations non gouvernementales; l'Institut de la population, de la santé et du développement (PHAD) et des agences compétentes.

S'exprimant lors du séminaire, le vice-président et secrétaire général de la VUSTA, le Dr Pham Van Tan, a déclaré que le changement climatique et les catastrophes naturelles, en particulier la canicule, la sécheresse, les orages, les glissements de terrain et les inondations dans les provinces montagneuses du Nord, du Centre et des Hauts plateaux du Centre ainsi que l'intrusion d'eau salée et le manque d'eau douce dans le delta du Mékong, ont causé de graves dommages à la production et à la vie des populations locales.

D'un autre côté, les ressources en eau du Vietnam sont fortement tributaires des approvisionnements hors frontière et sont polluées dans de nombreuses régions. Par conséquent, l'évaluation des politiques et des lois visant à garantir l'approvisionnement en eau pour la production et la vie quotidienne est essentielle, a-t-il ajouté.

Les délégués ont débattu de questions relatives à l'importance de l'eau pour la vie et la santé des populations ainsi que des conséquences du changement climatique sur cette ressource vitale.

Le séminaire a également mis en évidence la participation, le rôle et la contribution des organisations membres dans les activités liées à l'eau.

Les experts ont notamment évoqué les causes de ces problèmes tout en proposant des recommandations pour assurer la sécurité de l’eau, contribuant au développement durable du pays.

En plus de la session plénière, trois discussions parallèles sur le thème "L'eau avec la santé", "L'eau - Environnement et changement climatique" et "L'environnement juridique pour stimuler les activités des organisations sociales" se sont également tenues.

CPV