Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, chef du Comité de direction national de la prévention et du contrôle du COVID-19. Photo : VNA


La demande a été donnée lors d’une réunion dudit comité, tenue mardi après-midi 8 juin, sous l’égide de son chef, vice-Premier ministre Vu Duc Dam.

La permanence a écouté présenter un rapport sur la mise en œuvre de la direction du Premier ministre et du comité concernant l’établissement d’un processus fermé dans le transport des experts au Vietnam et de rapatriement des Vietnamiens bloqués à l'étranger.

Les participants ont souligné la responsabilité de chaque personne entrant dans le pays de se conformer aux réglementations sur la prévention et le contrôle de l’épidémie et d'assurer la sécurité de la communauté ; la responsabilité concrète des organisations comme les ambassades dans l'accueil des personnes entrant au Vietnam. On s'attend à ce que les personnes entrant au Vietnam soient classées en différents groupes.

La permanence a estimé que si elle était bien maîtrisée, la situation épidémique serait maîtrisée en juin mais les cas d’origine locale seraient toujours enregistrés.

La vaccination contre le COVID-19 dans le pays et dans de nombreux pays du monde ne permettra pas d’atteindre une immunité collective. Par conséquent, les forces ne sont pas subjectives, négligentes, doivent être toujours prêtes à prévenir et combattre l'épidémie.

CPV/VNA