Photo d'illustration: AFP

Ces trois pays seront donc connectés au système de l’UE et l’UE acceptera leurs certificats Covid-19 dans les mêmes conditions que son propre certificat numérique Covid. Cela signifie que les passagers des trois pays seront autorisés à entrer dans l’UE selon les mêmes règles que ceux qui détiennent des certificats Covid numérique de l’UE

Dans le même temps, les trois pays ont décidé d’accepter les certificats Covid numérique de l’UE. Ces certificats comprennent les informations essentielles nécessaires telles que le nom, la date de naissance, la date de délivrance, des informations pertinentes sur le vaccin/test/rétablissement et un identifiant unique.

Avec l’adhésion du Vietnam, de l’Indonésie et des Seychelles, le nombre de pays et territoires connectés au système de l’UE est passé à 67, a déclaré le commissaire européen chargé de la Justice, Didier Reynders.

Il s’est également dit ravi que la situation pandémique s’améliore et que le certificat reste un outil utile pour de nombreuses destinations, par exemple en cas d’exigences de test.

Selon l’annonce publiée par la CE, la décision prendra effet à partir du 11 mai.

À ce jour, 35 pays (et territoires) non membres de l’UE ont adhéré au système du certificat Covid numérique de l’UE, en vertu de décisions d’équivalence de l’UE.

Les certificats Covid délivrés dans ces 35 pays (et territoires) sont acceptés dans l’UE dans les mêmes conditions que le certificat Covid numérique de l’UE. De même, le certificat Covid numérique de l’UE est accepté par ces 35 pays.

CPV/VNA