Plus de 500.000 personnes, dont plus de 50% de femmes, bénéficieront directement et indirectement de ce projet, qui sera mis en œuvre de 2021 à 2026. Photo: phutho.gov.vn

Financé à hauteur de 30 millions de dollars par le Fonds vert pour le climat (FVC), il a été lancé par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MARD), couvrant les cinq provinces de Dak Lak, Dak Nông, Khanh Hoa, Ninh Thuân et Binh Thuân.

Plus de 500.000 personnes, dont plus de 50% de femmes, bénéficieront directement et indirectement de ce projet, qui sera mis en œuvre de 2021 à 2026.

Le projet est conçu pour habiliter les petits exploitants vulnérables dans les provinces cibles - en particulier les femmes et les agriculteurs des minorités ethniques - à gérer les risques climatiques croissants pour la production agricole en garantissant la disponibilité de l’eau, en adoptant des pratiques agricoles résilientes au climat et en renforçant l’accès à des informations agro-climatiques exploitables, aux crédits et marchés.

Pour lutter contre l’insécurité de l’eau, le projet soutiendra les petits agriculteurs, dont les revenus ne permettent pas d’investir dans des intrants, des technologies ou des infrastructures améliorant la résilience climatique pour faire face efficacement aux impacts des sécheresses, pour répondre directement au besoin d’investissements dans les dernières connexions à la plus grande infrastructure d’irrigation investie par le gouvernement avec le financement de la Banque asiatique de développement. De même, les agriculteurs des zones pluviales bénéficieront de la modernisation et de la construction de 1.159 étangs résilients au climat.

Ce projet a été lancé par le PNUD et le MARD, couvrant les cinq provinces de Dak Lak, Dak Nông, Khanh Hoa, Ninh Thuân et Binh Thuân. Photo: VTV


Les agriculteurs recevront une formation sur la gestion des risques climatiques pour leurs agro-éco-systèmes en appliquant des pratiques de planification et de gestion des sols et des cultures résilientes au climat pour renforcer les investissements dans la sécurité de l’eau. Ils recevront également des conseils techniques et un soutien financier sur les pratiques agricoles intelligentes et résilientes face au climat afin d’améliorer la production et d’augmenter les rendements.

Les agriculteurs seront engagés dans le co-développement d’informations agro-climatiques localisées sous la forme d’avis, à travers lesquels ils seront en mesure de synthétiser les connaissances traditionnelles avec les informations scientifiques contemporaines pour gérer les risques au niveau local.

Le projet permettra aux agriculteurs de résoudre les problèmes de production et les goulots d’étranglement, d’accéder au crédit, de négocier des accords contractuels et d’accéder facilement aux marchés existants grâce à la promotion des partenariats de la chaîne de valeur.

Le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Nguyên Hoàng Hiêp, a déclaré que le projet reflète le ferme engagement et les efforts du gouvernement du Vietnam, l’un des pays les plus vulnérables au changement climatique, pour soutenir les communautés vulnérables, les groupes ethniques minoritaires, les agriculteurs pauvres, les femmes et les hommes à être résilients au changement climatique dans la nouvelle situation avec l’incertitude de la pandémie de Covid-19.

Ce nouveau projet s’ajoute au projet GCF en cours que le PNUD soutient dans 28 provinces côtières pour renforcer la résilience des communautés pauvres vulnérables aux inondations et aux tempêtes. Vietnam, a déclaré Terence D. Jones, représentant résident par intérim du PNUD.

CPV/VNA