Dans un atelier de confection. Photo d'illustration/ Thanhnien

Selon M. Pham Hoai Nam, chef du Département des statistiques de la population et du travail (Office général des statistiques -GSO), la 4e vague épidémique a mis une forte pression sur l'économie vietnamienne, sur le marché du travail en particulier.

“Le marché du travail est confronté à une grave crise avec une série de records négatifs, des millions de travailleurs ont perdu leur emploi et leurs revenus ont été réduits. Leur possibilité de retrouver un emploi est devenue plus difficile que jamais”, a déclaré M. Nam.

Les emplois dans la construction et les services en forte chute


Plus précisément, selon le GSO, les travailleurs occupés âgés de 15 ans et plus au 3e trimestre 2021 étaient au nombre de 47,2 millions, en baisse de 2,6 millions par rapport au trimestre précédent et de 2,7 millions en glissement annuel.

Notamment, la distanciation sociale qui a duré 3 mois au 3e trimestre 2021 a aggravé le marché du travail et fortement impacté l’industrie de la construction et les services. “Le nombre de travailleurs dans ces deux secteurs a considérablement diminué ces dernières années”, a souligné M. Nam.

En conséquence, les ouvriers occupés dans l'industrie de la construction étaient de 15,7 millions, soit 952.500 de moins qu'au trimestre précédent et 960.100 de moins en glissement annuel; le secteur des services comptait 17,1 millions de travailleurs (-2,3 millions par rapport au trimestre précédent et en un an).

Au contraire, la main-d'œuvre agricole a tendance à augmenter, principalement en raison du nombre de travailleurs qui ont perdu leur emploi dans les provinces du Sud et sont retournés dans leurs localités pour travailler dans le secteur agricole.

Concrètement, les travailleurs employés dans les secteurs de l'agriculture, de la sylviculture et de la pêche/aquaculture ont atteint le chiffre de 14,5 millions (+673.100 par rapport au trimestre précédent et +479.000 en un an).

De plus, l'épidémie de Covid-19 a aussi touché le secteur informel, de nombreux travailleurs n'ayant pas pu trouver d'emplois, y compris des emplois temporaires.

Au 3e trimestre 2021, les travailleurs occupant un emploi formel étaient au nombre de 15,1 millions (-468.900  par rapport au trimestre précédent et -657.000 en un an); en dehors des secteurs de l'agriculture, de la sylviculture et de la pêche/aquaculture, 18,0 millions (-2,9 millions et -2,7 millions perspectivement).

Record du chômage et du sous-emploi

Selon le GSO, l'épidémie prolongée de Covid-19 a augmenté le taux et le nombre de personnes sous-employées en âge de travailler au 3e trimestre 2021 au plus haut niveau des 10 dernières années, soit plus de 1,8 million (+700.300 personnes par rapport au trimestre précédent et +620.000 en un an).

Ce taux dans les zones urbaines est plus élevé que dans les zones rurales (soit 5,33% et 3,94% respectivement).

En outre, le nombre de chômeurs en âge de travailler s'élevait à plus de 1,7 million (+532.200 par rapport au trimestre précédent et +449.600 en un an).

"Les évolutions compliquées de la 4e épidémie de Covid-19 et la période prolongée de distanciation sociale dans de nombreuses localités ont poussé le taux de chômage bien au-delà du chiffre habituel de 2%", a déclaré M. Nam./.

CPV