Le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) au Vietnam, l'entreprise multinationale pharmaceutique Merck Sharp & Dohme (MSD HH) et le MSD pour les mères (MSD for Mothers) ont lancé le projet "Ne laisser personne en arrière : interventions innovantes pour réduire la mortalité maternelle dans les zones de minorités ethniques au Vietnam" avec un financement total de plus de 2 millions de dollars pour une période de trois ans, à partir de juin 2021.

Le Vietnam est l'un des six pays au monde à atteindre le 5e Objectif du Millénaire pour le développement (OMD5) sur la réduction de la mortalité maternelle d'ici 2015. Cependant, il existe toujours des disparités et des inégalités dans l'accès et l'utilisation des services de santé reproductive et sexuelle parmi les groupes ethniques et les régions, a fait savoir Naomi Kitahara, représentante en chef du FNUAP au Vietnam.

Mme Jennifer Cox, directrice générale de MSD HH au Vietnam, s'est déclarée convaincue que ce projet apporterait des avantages pratiques aux femmes vietnamiennes et créerait une base pour le développement communautaire et social pour les générations futures.

Des femmes, en particulier celles enceintes dans 60 communes de minorités ethniques dans les zones reculées et isolées des six provinces les plus défavorisées dont Bac Kan, Lai Chau, Son La, Dak Nong, Kon Tum et Gia Lai, bénéficieront du projet.

Le FNUAP collaborera avec le ministère de la Santé, les Services de la santé des 6 provinces et les organisations sociales pour mettre en œuvre ce projet du 1er septembre 2021 au 30 septembre 2024./.

CPV/VNA