Une station de contrôle des maladies dans le village de Noi Do, commune de Bac Ly, district de Ly Nhan. Photo: VNA

Tous les restaurants, salons de coiffure, spas et autres services non essentiels sont fermés, tandis que toutes les activités rassemblant des foules telles que les mariages et les fêtes sont suspendues.

L'utilisation de masques faciaux est obligatoire à l'extérieur de la maison, alors qu'il est recommandé aux résidents d'éviter tout contact avec d'autres personnes et de restreindre la circulation non essentielle. Des sanctions sévères s'appliquent en cas de violation du protocole anti-épidémique.

Le président du Comité populaire provincial a également demandé à la population de respecter les recommandations sur la prévention et la lutte contre le COVID-19, notamment le message 5K : "Khau trang" (masque), "Khu khuan" (désinfection), "Khoang cach" (distance), "Khong tu tap" (pas de rassemblements), "Khai bao y te" (déclaration de santé).

En outre, l'hôpital de campagne Bach Mai n°2 installé pendant 24 heures dans la ville de Phu Ly, province de Ha Nam, est prêt à recevoir les patients du COVID-19, a déclaré samedi le professeur et docteur Nguyen Quang Tuan, directeur de l'hôpital Bach Mai. Il a assuré que cet établissement est capable de diagnostiquer et de traiter les patients gravement malades.

Au cours des deux derniers jours, une centaine de médecins de l'hôpital Bach Mai se sont rendus à Ha Nam pour accompagner les autorités locales dans la construction de ce centre de santé, équipé de 500 lits et de dispositifs modernes au service de la prise en charge des patients COVID.

Samedi après-midi, les autorités de Ha Nam transfèrent les personnes ayant des contacts étroits avec des cas confirmés (F1), telles que les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies sous-jacentes et les enfants, vers le nouvel hôpital de campagne pour surveiller leur état de santé.

CPV/VNA