Vaccin Nano Covax contre le COVID-19 du Vietnam. Photo: LDO

 

Ces trois personnes âgées de 20 à 25 ans, dont un homme et deux femmes, sont membres du premier groupe de volontaires participant aux essais cliniques du vaccin Nano Covax contre le COVID-19. Le 17 décembre 2020, elles avaient eu leur première dose de 25 mcg.

Do Quyet, directeur de l’Académie de la médecine militaire, a déclaré que l’injection de la 2e dose, également de 25 mcg, avait été faite 28 jours après la première.

A ce jour, l’Académie de la médecine militaire a testé ce vaccin candidat avec des doses de 25 mcg, 50 mcg et 75 mcg sur des volontaires et aucun effet indésirable n’a été détecté après la première injection.

Selon Chu Van Men, directeur du Centre d'essais cliniques et de bioéquivalence de l’Académie de la médecine militaire, jusqu'à présent, la première phase des essais cliniques sur l’homme a été achevée à moitié.

La deuxième phase des essais cliniques sur l’homme du vaccin Nano Covax devra réunir 560 volontaires, âgés de 12 à 17 ans. Elle commencera en février prochain.

La troisième phase, elle, nécessitera au moins 1.500 à 3.000 participants, âgés de 12 à 75 ans.

Au moment où les essais cliniques de Nano Covax sur l’homme commençaient en décembre 2020, le Vietnam était l'un des 40 pays à tester un vaccin candidat sur l’homme.

Pour l’heure, Nano Covax est le premier vaccin au Vietnam à accomplir le processus de recherche et à atteindre une efficacité élevée dans les essais précliniques, promettant d'être le premier vaccin anti-COVID «fabriqué au Vietnam» à être mis sur le marché.

Au Vietnam, quatre fabricants de vaccins anti-COVID poursuivent actuellement des efforts. Il s’agit de l'Institut des vaccins et des produits biologiques médicaux (IVAC), de la compagnie des vaccins et des produits biologiques No1 (VABIOTECH), du Centre de recherche pour la production de vaccins et de produits biologiques médicaux (POLYVAC) et de la Compagnie de biotechnologies pharmaceutiques NANOGEN.

CPV/VNA