Le ministre de la Santé Nguyen Thanh Long. Photo: Nhật Bắc

Selon le ministre de la Santé Nguyen Thanh Long, il existe trois difficultés principales pour accéder au vaccin anti-COVID-19.

Le premier est le problème juridique lié à l'achat, la vente et l'importation de vaccins alors quele Vietnam doit satisfaire à presque toutes les exigences des fournisseurs de vaccins, y compris le risque d'expédition en retard.

Le deuxième est la pénurie d'approvisionnement en vaccins dans le monde, même dans le cas du mécanisme Facilité COVAX qui n'a pas encore achevé son plan de fourniture de vaccins à des pays, dont le Vietnam. 

Le troisième est les changements des politiques vaccinales des pays dans le monde concernant l'élargissement de l'éligibilité à la vaccination et les rappels de vaccins, qui ont également eu des effets compte tenu de la pénurie mondiale de vaccins, a-t-il déclaré.

Selon le ministre, le gouvernement et le Premier ministre ont donné des instructions drastiques pour rechercher davantage de sources de vaccins pour le pays.

Le ministère de la Santé s'est également efforcé d'accélérer la vaccination et, par conséquent, le taux de vaccination du Vietnam reste élevé par rapport à celui de nombreux autres pays dans le monde, dépassant même le million de doses par jour.

Le ministre Nguyen Thanh Long a déclaré que la reprise économique et la reprise des activités sociales dépendent de la vaccination, ajoutant que son ministère a continuellement exhorté les localités à accélérer la vaccination.

CPV/VNA