Hor Navy. Photo: VTC

Cet été, Hor Navy prévoit de retourner au Cambodge pour rendre visite à sa famille, aider ses parents à tisser des sarongs et voyager avec des frères et sœurs. Mais à cause du COVID-19, elle ne peut pas rentrer.
 
«Je suis très triste parce qu'une personne proche de ma famille est décédée alors que je ne pouvais pas revenir. Mes parents n'ont pas pu aussi assister aux funérailles à cause de l’épidémie de COVID-19 dans ma ville natale. Je ne peux que leur téléphoner pour exprimer mes condoléances», a dit Hor Navy.

Des étudiantes dans une salle du dortoir de l'Université de Kien Giang. Photo: VTC

Comme ses amis, Tokoung To Noynoy, une Laotienne qui étudie l'administration des affaires dans l'Université de Kien Giang n'était pas rentrée chez elle depuis 2 ans en raison de l'épidémie de COVID-19.

«Afin de limiter les sorties pendant la période épidémique, mes repas sont également plus simples que d'habitude. Je prends des légumes, des œufs, des conserves. Ici, les professeurs sont toujours prêts à nous aider, cela nous donne du baume au cœur. J'ai le mal du pays et j'appelle souvent ma mère par vidéo», a déclaré Tokoung.

Tokoung To Noynoy, une Laotienne qui étudie l'administration des affaires dans l'Université de Kien Giang. Photo: VTC


En recevant une carte d'admission au magasin délivrée par la direction du dortoir, Leevang Lee, un étudiant laotien a déclaré avec enthousiasme : «Aujourd'hui, c'est le jour où Lee peut sortir pour acheter de la nourriture, je vais acheter plus de légumes et de fruits pour les jours à venir. J’ai encore assez de nouilles instantanées et de riz pour un mois. L'Union des jeunes et les enseignants de l'Université de Kien Giang offrent toujours de la nourriture, moi et mes amis, nous n'avons donc pas à nous soucier des pénuries alimentaires».

Leevang Lee avec la carte d'admission au magasin. Photo: QĐND


Chaque mercredi, l'Union des jeunes et les facultés de l’Université organisent souvent des stands à zéro dong pour soutenir les étudiants impactés par l'épidémie.

Les étudiants laotiens et cambodgiens vivant dans un dortoir viennent au stand à zéro dong pour choisir de la nourriture. Photo: VTC

 

«À travers cette pandémie, je me sens plus fort, j'ai appris à m'adapter à la situation, à apprécier les choses qui m'entourent, à surmonter les défis et à partager avec des gens. L'épidémie de COVID-19 a reporté mes plans, j'espère juste qu'elle se terminera rapidement afin que mes amis et moi puissions retourner à l'école comme avant», a déclaré Try Ossah, un étudiant cambodgien en technologie alimentaire.

Try Ossah, 1er à droite. Photo: QĐND


À Dong Thap, l’Union de la jeunesse provinciale a remis le 29 juillet les cadeaux à des étudiants laotiens et cambodgiens afin de les soutenir pendant la période épidémique. Cette localité compte actuellement 15 étudiants cambodgiens et 39 laotiens.

Remise des cadeaux à des étudiants laotiens et cambodgiens à Dong Thap. Photo: Tienphong
CPV