Photo d'illustration/Google Sites

C’est ce qui  ressort  d'un atelier de lancement du projet "Renforcement institutionnel et amélioration des capacités pour le développement urbain au Vietnam", organisé récemment à Hanoï par le ministère de la Construction en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) et le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

La vitesse d'urbanisation va croissante partout dans le monde.  Au moment de l'adoption en 2015 du Programme de développement durable à l'horizon 2030, environ 54% de la population mondiale, soit 4 milliards, vivait en zone urbaine. Ce nombre devrait passer à environ 62%, soit 5,4 milliards dans 20 ans. Le Vietnam contribue également de manière significative à ce nombre avec un taux de 34,4% de sa population vivant en zone urbaine en 2019.

Selon les statistiques de l'ONU, le niveau d'urbanisation au Vietnam d'ici 2045 devrait atteindre 51,1%. Les zones urbaines sont le moteur de la croissance économique et du développement, contribuant à environ 70% du PIB national. Cependant, la propagation rapide et incontrôlée des zones urbaines a entraîné des problèmes tels que inégalité des revenus, pénuries d'infrastructures,problèmes de santé causés par la pollution et la pandémie, dégradation de l'environnement…

Fin 2020, l'ensemble du pays compte 859 zones urbaines, soit une augmentation de 57 par rapport à 2016. Le taux d'urbanisation de l'ensemble du pays est d'environ 39,3%, en hausse de 3,6 points par rapport à 2015. La proportion de résidents urbains ayant accès à l'eau potable est passée de 76% en 2010 à 86%. Le taux de déchets solides de la vie quotidienne collectés et traités est de 87,5%.

La zone rurale reçoit également une attention appropriée, 99,4% de la superficie est planifiée. 100% des routes principales, 90% des embranchements et plus de 65% des ruelles sont éclairés.

Afin d'aider le gouvernement vietnamien à renforcer son mécanisme de gouvernance, le gouvernement suisse a accordé, par le biais du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), une subvention non remboursable pour le projet "Renforcement institutionnel et amélioration des capacités pour le développement urbain au Vietnam". Ce projet est mis en œuvre sur une période de 5 ans, de 2020 à 2025, avec un budget total de 4,25 millions de CHF.

Selon la politique urbaine de l'OCDE pour le Vietnam, réalisée en 2018, la clé pour "construire une zone urbaine dans la bonne direction" est une approche globale et intégrée de règlement des défis urbains. Le gouvernement vietnamien est conscient des défis et des opportunités dans les zones urbaines et a fait des efforts pour améliorer la situation.

En conséquence, le Vietnam a développé la Stratégie nationale de développement urbain d’ici 2030, ainsi que la promotion d'une approche de développement urbain durable avec une politique de croissance verte. Le Vietnam a rejoint le Nouvel Agenda Urbain. Et avec le lancement du projet "Renforcement institutionnel et amélioration des capacités pour le développement urbain au Vietnam" contribuera à promouvoir une croissance économique durable et à renforcer la résilience urbaine au Vietnam.

En outre, le projet favorise la coopération entre différents secteurs et niveaux de gestion, promeut la planification participative, en particulier dans le secteur privé, et a un impact sur l'égalité des sexes./.

CPV