Hanoï et Ho Chi Minh-Ville arrêtent certaines activités à partir du 3 mai. Photo: VNA



En conséquence, à partir de 17h00 du 3 mai 2021, la ville cessera temporairement l’accueil des visiteurs chez les vestiges, les établissements religieux ; fermera les petites échoppes de thé, de café, de buvettes installées sur le trottoir jusqu’au nouvel ordre.

Pour les restaurants, il est nécessaire d’appliquer une distance minimale d’un mètre entre les personnes ou d’installer un bouclier entre les assises, d’encourager les ventes à emporter.

À Ho Chi Minh-Ville, le président du Comité populaire municipal Nguyen Thanh Phong a pris la décision de suspendre les activités des installations de massage, de saunas, cinémas, théâtres, des salles de jeu vidéo à partir de 18h du 3 mai, a-t-on appris de la réunion d'urgence du Comité de direction de la prévention et de la lutte contre le COVID-19 de Ho Chi Minh-Ville, tenue le même jour.

 «Hô-Chi-Minh-Ville a un risque très élevé lorsque les gens reviennent des localités après les vacances et la ville continue d'accueillir des experts étrangers venus pour travailler. Le plus grand risque provient des entrées illégales et des foyers au pays, des zones de mise en quarantaine. Nous devons donc nous concentrer sur le contrôle de ces risques », a souligné Nguyen Thanh Phong.

Les activités religieuses doivent respecter la distanciation, réduire le nombre de participants, jusqu'à 50%. Les fonctionnaires, cadres, employés, enseignants, étudiants, élèves doivent faire des déclarations médicales sur les localités où ils traversaient pendant leurs vacances, a-t-il souligné.
Selon le Service de la santé de Ho Chi Minh-Ville, jusqu'à présent, la ville a détecté 260 cas de COVID-19, dont 233 cas ont été guéris. 

CPV/VNA