Le premier des 10 trains de la future ligne 3 du métro de Hanoi est arrivé au port de Hai Phong. Photo: TNO


Le premier des 10 trains de la future ligne 3 du métro de Hanoi, parti du port de Dunkerque au début du mois de septembre, est arrivé au port de Hai Phong ce dimanche 18 octobre, en présence de représentants du service municipal Hanoi Metropolitan Railway Management Board (MRB), de l’Ambassade de France au Vietnam, de l’Agence française de développement et des équipes d’Alstom. L’arrivée au Vietnam du premier métro, assemblé à l’usine Alstom de Valenciennes en France, marque une étape importante pour le succès de ce projet.

Associant plusieurs entreprises françaises – Alstom, Colas Rail, Thalès, Systra, Apave, RATP Smart Systems – et financée par la Direction générale du Trésor du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance français, l’Agence française de développement, la Banque européenne d’investissement et la Banque asiatique de développement, la ligne 3 du métro de Hanoi doit offrir aux habitants de Hanoi un nouveau moyen de transport sûr et respectueux de l’environnement – « un métro pour une vie plus verte ».

La ligne 3 du métro de Hanoi (section Nhon–Gare de Hanoï) est longue de 12,5 km. Elle doit transporter 8 600 passagers par heure et par direction dans un premier temps, avant de croître et transporter jusqu’à 23.900 personnes par heure. Elle doit ainsi permettre d’économiser 20.000 tonnes équivalent CO2 d’émissions de gaz à effet de serre par an et contribue à la lutte contre le changement climatique.

Une attention toute particulière a été apportée au design pour proposer des couleurs harmonieuses à l’intérieur et à l’extérieur du train – inspirées du fruit du dragon et du vert des rizières du Vietnam – et des lignes extérieures dynamiques. Les rames sont dotées de larges portes pour faciliter la circulation des passagers, d’un espace pour les personnes à mobilité réduite, ainsi que de barres ergonomiques et faciles à saisir. Les rames sont totalement électriques, avec des caisses en aluminium léger.

Les travaux de la ligne 3 du métro ont progressé cette année conformément au calendrier prévu, malgré la crise COVID-19. Les premiers tests statiques et dynamiques pourront commencer au début de l’année 2021 sur la partie aérienne, tandis que les travaux se poursuivent sur la partie souterraine (réalisés par les entreprises Hyundai Engineering & Construction et Ghella) avec l’arrivée prochaine au Vietnam du tunnelier conçu par la société allemande Herrenknecht.

Il est prévu que la ligne 3 continue son chemin sous la rue Tran Hung Dao puis vers le Sud de la ville jusqu’à Hoang Mai, avec 8 km supplémentaires en souterrain. Les études sont déjà en cours pour que les travaux débutent dans la continuité du projet en cours. Ce projet pourrait bénéficier d’un soutien des bailleurs européens dont l’Agence française de développement, aux côtés de la Banque asiatique de développement. 

CPV