Le Premier ministre demande de continuer à appliquer strictement les mesures contre le COVID-19 (Source: VNA)

 

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a publié un télégramme exigeant que les ministères, les agences gouvernementales, les villes et provinces continuent d'appliquer strictement les mesures de prévention et de contrôle de la pandémie de COVID-19.

Dans son programme, le chef du gouvernement a souligné que le pays a essentiellement contrôlé l'épidémie et enregistre 22 jours consécutifs sans détecter de nouveaux cas de la maladie dans la communauté.

Cependant, il existe toujours des risques de contagion du COVID-19 dans le pays, notamment en raison de l'entrée d'immigrants qui ne se conforment pas aux réglementations sanitaires sur la quarantaine et la surveillance médicale, et dans certains endroits, les habitants se comportent mal ou enfreignent les mesures anti-épidémiques.

Pour cette raison, il a exhorté à respecter les réglementations du ministère de la Santé, notamment en ce qui concerne l'utilisation d'un masque sanitaire, le lavage fréquent des mains avec du savon ou un liquide désinfectant, d'éviter les activités avec des foules dans les espaces publics et de maintenir une distance de sécurité.

En outre, il a exhorté les localités à prêter attention aux tâches de prévention et de contrôle du COVID-19 dans les zones urbaines et peuplées, les écoles, les centres industriels, les marchés, les supermarchés et les établissements d'isolement, afin d'éviter la contagion communautaire.

Selon le Premier ministre, les ministères de la Sécurité publique et de la Défense continuent d'être en charge des missions de contrôle et de supervision pour prévenir à temps et traiter strictement les cas d'immigration illégale.

Le ministère de la Sécurité publique, les autorités locales et le secteur de la santé sont chargés de l'organisation de la quarantaine dans les établissements déterminés, de la surveillance médicale des cas d'immigration pour éviter la propagation croisée de la maladie au sein des bases d'isolement entre autres.

La reprise des vols internationaux doit garantir la sécurité et toutes les personnes entrant dans le pays doivent faire une déclaration médicale et subir des tests sur le COVID-19, ainsi qu'une auto-quarantaine, conformément à la réglementation vietnamienne.

Alors que le ministère de l'Information et de la Communication et celui de la Santé, la Télévision, l'Agence vietnamienne d’information et les comités populaires des villes et provinces continuent de mener à bien leurs tâches de diffusion sur l'installation du logiciel Bluezone qui contribue à alerter sur le risque de contagion de l'épidémie. 

CPV/VNA