Photo d'illustration. Source: Health Line

 

Le 28 novembre, le ministère de la Santé a informé de la mise en œuvre proactive de mesures de prévention de ce nouveau variant .

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé le 25 novembre un nouveau variant du SARS-CoV-2, le B.1.1.529, baptisée Omicron, détecté dans certains pays d'Afrique australe comme l'Afrique du Sud, le Botswana...

Selon les scientifiques, le variant  Omicron a été détecté  pour la première fois au Botswana le 24 novembre 2021. Il présente 32 mutations de la protéine spike, ce qui en fait le variant le  plus mutant  du virus SARS-CoV-2, et il devrait se propager plus rapidement.

Afin de contrôler de manière proactive la situation du COVID-19 dans le pays et en même temps   prévenir le risque d'entrée et de propagation de ce nouveau variant dans le pays ,le ministère de la Santé a demandé le renforcement de la surveillance afin de détecter les premiers signes inhabituels d'épidémies de COVID-19.

Le ministère  a également proposé au gouvernement d'envisager la suspension des vols internationaux à destination et en provenance de pays tels que Afrique du Sud, Botswana, Namibie, Zimbabwe, Eswatini, Lesotho, Mozambique et de suspendre les permis d'entrée pour les passagers à destination/en provenance de ces pays.

Le ministère continuera de se coordonner étroitement avec l'Organisation mondiale de la santé pour des informations opportunes sur les variants afin de prendre des mesures de prévention en fonction de l'évolution de l’épidémie./.

CPV