Le vice-ministre de la Santé, Truong Quoc Cuong lors de la conférence de presse du bureau du gouvernement, le matin 4 janvier. Photo: T. Vuong

 

Cette information a été donnée par le vice-ministre de la Santé, Truong Quoc Cuong lors de la conférence de presse du bureau du gouvernement, le matin 4 janvier.

Le ministère de la Santé négocie pour acheter des vaccins de quatre pays que sont le Royaume-Uni (AstraZeneca), les États-Unis (Pfizer), la Russie (Sputnik V) et la Chine. Les parties à la négociation sont tenues de signer un mémorandum de confidentialité des informations, seule une partie du contenu est accessible au public. "Nous avons atteint le résultat le plus proche avec la société britannique AstraZeneca pour avoir 30 millions de doses de vaccin, du premier au quatrième trimestre de 2021", a déclaré le vice-ministre Truong Quoc Cuong.

Avec les entreprises américaines, le Vietnam négocie également une feuille de route d'approvisionnement en vaccins qui va du début de l'année jusqu'à la fin de 2021. Avec la Russie, le Vietnam négocie pour pouvoir produire le vaccin Covid-19 sous le copyright et la technologie de ce pays, dans une entreprise relevant de son ministère de la Santé.

Le vice-ministre Cuong a ajouté qu'avec les partenaires de négociation, les prix des vaccins ne sont pas très différents, mais doivent s'accompagner de conditions de conservation, de paiement et de livraison ... "Une autre condition est d'assurer le travail clinique, parce que les vaccins ont une différence d'efficacité, le plus bas est de 65%, le plus élevé de 95%, la moyenne est d'environ 80 à 90% ", a-t-il déclaré.

Outre les vaccins commerciaux, le monde dispose également de l'Union mondiale des vaccins - cette organisation achètera des vaccins d'entreprises et les fournira ensuite à 90 pays et territoires, dont le Vietnam. On s'attend à ce que le nombre de vaccins fournis au Vietnam soit suffisant pour traiter16% de la population, au «prix le plus bas possible». Cependant, selon les dirigeants du ministère de la Santé, actuellement, les pays producteurs de vaccins n'ont pas activement fourni de vaccins à cette union car  ils n’en peuvent pas produire en grandes quantités.

Le Vietnam a actuellement deux vaccins anti-COVID-19 en phase de test, à savoir Nanocovax de Nanogen Company, qui teste sur la première étape depuis le 10 décembre. Les 40 volontaires, qui ont reçu le vaccin à des doses de 25 et 50 mcg, sont maintenant en bonne santé et ne présentent aucun symptôme anormal. Le deuxième vaccin nommé IVAC a terminé ses essais de sécurité animale, et un essai clinique sur l'homme est prévu ce mois-ci. 

Lors de la réunion permanente du gouvernement du 21 décembre, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a ordonné "de disposer prochainement d'un certain nombre de vaccins (achetés à l'étranger) nécessaires pour protéger la santé des gens". Le ministère de la Santé a été chargé de mener à bien un projet spécifique sur la quantité, le prix unitaire, les personnes bénéficiaires, la méthode de vaccination et l'efficacité. 

CPV