Le ministre de la Santé p.i du Vietnam Nguyen Thanh Long. Photo: VNA

 

Lors de la réunion en ligne périodique avec les directeurs des Services de la Santé de 63 villes et provinces le 5 août, le ministre de la Santé p.i du Vietnam Nguyen Thanh Long a souligné que la situation de l’épidémie était beaucoup plus complexe, avec une propagation plus rapide du coronavirus.

Ainsi, il faut prendre fermement et résolument toutes les mesures pour limiter les effets de cette épidémie, a-t-il souligné.

Le professeur-docteur Nguyen Thanh Long a suggéré que les localités devaient préparer les ressources humaines et les installations pour faire face à l’évolution continuelle de l’épidémie.

À l'heure actuelle, pour les localités où il n'y a pas d'épidémie, il est nécessaire de se préparer à cette situation, et en même temps d'élaborer des scénarios très détaillés et complets en termes de ressources humaines. En outre, il faut renforcer la formation professionnelle, pour le personnel médical actuel, retraité ou les étudiants en médecine, a-t-il noté.

Le ministre a également demandé aux localités de revoir leurs installations de test ; de mettre en place, de toute urgence, des installations de test ; d’effectuer des tests à grande échelle avec les cas suspects pour détecter les infectés.

Nguyen Thanh Long a particulièrement mis l’accent sur les mesures préventives et la lutte contre les infections dans les établissements de santé. 

CPV/VNA