Les forces fonctionnelles pulvérisent du désinfectant dans la ville de Ha Tinh, le 8 juin. Photo : Duc Hung. 


Dans l'après-midi du 8 juin, la Permanence du Comité de direction national de la prévention et du contrôle du COVID-19  a tenu une réunion sous l’égide de son chef, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, pour discuter des travaux de prévention et de contrôle de l’épidémie; l’amélioration de la capacité de test; le perfectionnement du processus de gestion fermé des personnes   entrant au Vietnam. 

Du 27 avril au 7 juin, le pays a enregistré 6.165 cas d’infection dont 5.875 transmissions locales et 300 importés, 5.294 en cours de traitement et 18 morts. 

La maladie est apparue dans 39 provinces et villes, dont 16 qui n'ont enregistré aucun nouveau cas depuis 14 jours. 

Les 5 provinces et villes ayant un nombre élevé de cas sont : Hô Chi Minh-Ville, Bac Giang, Bac Ninh, Hanoï et Da Nang. La plupart des nouvelles infections sont des F1 qui ont été isolés avant ou dans la zone de quarantaine. 

Estimant que la situation épidémique dans le pays est globalement maîtrisée, le ministère de la Santé prévoit cependant que ces prochains jours, Bac Giang, Bac Ninh et Hô Chi Minh-Ville pourraient continuer à détecter de nouvelles transmissions en raison de nombreux cas précédents. 

En outre, il peut y avoir un certain nombre de cas dans d'autres localités provenant de migrants clandestins, ou des cas  contacts  dans certains anciens clusters. 

Le Comité de direction national de la prévention et du contrôle du COVID-19  et les experts ont estimé que si les localités contrôlent bien la maladie, l'épidémie serait contrôlée ce mois-ci. Cependant, l'ensemble du pays enregistrera toujours des cas sporadiques dans la communauté.

Le ministère de la Santé promeut l'utilisation pilote de technologies et de produits biologiques pour tester le COVID-19  à travers la salive ; l’approche de la méthode de criblage combinant tests biologiques, optiques et d'intelligence artificielle (IA). 

Le Comité de direction national de la prévention et du contrôle du COVID-19  a demandé au ministère de l'Information et de la Communication de perfectionner dans une semaine le processus de gestion fermé des personnes entrant au Vietnam. On s'attend à ce qu'elles soient classées en différents groupes. Celui des personnes vaccinées pourrait voir  la période d'isolement concentré raccourcie à une semaine au lieu de 21 jours.

CPV