Terence D. Jones, représentant résident par intérim du PNUD au Vietnam. Photo: Vneconomy

Le Vietnam est très bien placé au sein de l’Asie en termes de progrès général dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD), a déclaré jeudi 21 octobre le représentant résident par intérim du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) au Vietnam Terence D. Jones.

"Le Vietnam réussit très bien", a-t-il déclaré à l’Agence vietnamienne d’information, prenant en considération que le Vietnam était, avant les impacts du Covid-19, passé au statut de pays à revenu intermédiaire.

"Compte tenu de son statut de pays en développement, c’est très encourageant", a-t-il déclaré en marge du séminaire de lancement du rapport national 2020 : "Progrès sur cinq ans de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable" qui s’est tenu à Hanoi.

Le rapport montre que le Vietnam a fait des progrès dans tous les 17 ODD, a-t-il noté, ajoutant que d’ici 2030, le pays devrait atteindre cinq des 17 ODD, dont l’ODD 1 - Pas de pauvreté, l’ODD 2 - Faim "zéro", l’ODD 4 - Éducation de qualité, l’ODD 13 – Lutte contre les changements climatiques et l’ODD 17 - Partenariats pour les objectifs mondiaux.

De bons progrès vers la réalisation de certains objectifs ont été accomplis, mais dans quelques autres, il y a des difficultés, a-t-il dit, ajoutant "mais ce que nous remarquons, c’est que dans certains de ces objectifs, les mêmes difficultés surviennent dans de nombreux pays".

Il a hautement évoqué la manière dont le gouvernement vietnamien fédère les efforts et surveille les progrès pour décider comment investir davantage pour apporter des améliorations, en particulier là où il existe encore des lacunes.

Le représentant du PNUD a estimé qu’il serait difficile pour le Vietnam d’accélérer la réalisation des ODD au cours des dix prochaines années, également connues sous le nom de Décennie d’action.

Mais le fait que le gouvernement ait intégré les ODD dans ses propres plans de développement socio-économique pour les cinq et dix prochaines années est le signe le plus important indiquant que le Vietnam est capable de faire des progrès, a-t-il déclaré.

En outre, "le gouvernement prévoit de s’assurer qu’il est également mis en œuvre au niveau provincial, de sorte qu’il s’applique également de manière très concrète aux décideurs locaux, pour l’utiliser dans le cadre de leur processus de planification", a déclaré Terence D. Jones.

Décrivant plusieurs recommandations pour le Vietnam, le représentant résident du PNUD a souligné que les données sont les plus importantes, car c’est "ainsi que nous mesurons les progrès et pour nous assurer que nous avons une rétroaction en temps réel sur les domaines où nous devons apporter de nouvelles amélioration".

Il a suggéré que le Vietnam utilise au mieux les ressources disponibles. Le PNUD travaille avec le ministère du Plan et de l’Investissement sur "un cadre de financement" qui examine comment mieux utiliser les ressources dont le Vietnam dispose à la fois en termes de budget, ainsi que dans le secteur privé et dans la société, a-t-il dévoilé.

Le Vietnam doit mobiliser de plus en plus le soutien de la communauté internationale pour investir dans ce qu’il essaie de réaliser, a-t-il poursuivi. Il a également appelé le gouvernement à améliorer les systèmes de gouvernance grâce à la digitalisation et à engager les organisations sociales et le secteur privé à jouer leur rôle dans la réalisation des objectifs.

Selon le Rapport national 2020, le classement du Vietnam a augmenté au cours des cinq dernières années. L’année dernière, le pays s’est classé 49e sur 166 pays en termes de performance dans la mise en œuvre des ODD, cinq places de plus que le classement de 2019.

Dix-sept ODD mondiaux sont déclinés en 115 ODD vietnamiens (VSDG) dans son "Plan d’action national pour la mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable" sur la base du contexte et des priorités de développement du pays./.

CPV/VNA