Vaccination à Hanoi. Photo: Vnexpress



Cette information a été donnée le 17 octobre lors d’une réunion en ligne entre le Premier ministre Pham Minh Chinh, chef du Comité national de direction de la prévention et du contrôle du COVID-19 et les 63 villes et provinces du pays.

Plus de 61 millions de doses de vaccins  administrées

Selon le rapport  du Comité national de direction de la prévention et du contrôle du COVID-19, à ce jour, plus de 860.000 cas ont été confirmés, dont 858.000  lors de la 4e vague épidémique, et 21.000 décès. La maladie a été détectée dans 62 provinces et villes du pays. Cao Bang est la seule à n’avoir enregistré aucun cas jusqu'à présent.

La 4e vague  a duré plus de 5 mois, et jusqu'à présent la situation épidémique est globalement  contrôlée à l'échelle nationale. Les localités ont mis en œuvre le confinement et bien contrôlé la situation.

Faisant état des sources financières nécessaires, ledit Comité a indiqué qu'il avait mobilisé l'Etat, des entreprises, des organisations et des gouvernements d'autres pays.

En particulier, le budget de l'État à lui seul a alloué plus de 30.400 milliards de VND, dont 15.500 milliards pour acheter des vaccins. De plus, le montant du soutien aux localités en 2021 s’élève à 5.154 milliards de VND, dont 270 milliards à Hai Duong, 2.000 milliards à Hô Chi Minh-Ville, 500 milliards à Dông Nai, 500 milliards de Binh Duong.

 Les organisations et unités ont mobilisé 300.000 personnes -  médecins, militaires et  policiers -  pour soutenir Hô Chi Minh-Ville, Hanoï et d'autres endroits en lutte  contre l'épidémie.

Concernant les vaccins, le Vietnam a reçu 92,5 millions de doses et en a injectées plus de 61 millions. Au 16 octobre, 60,2% des   plus de 18 ans ont reçu au moins une dose et 24,7%, deux injections.

L'épidémie a eu un impact très grave sur la vie, la santé et la vie des gens et a profondément affecté tous les aspects socio-économiques du pays,   avec des impacts forts sur la production, l’emploi, les moyens de subsistance et la psychologie des personnes, en particulier les ouvriers et la communauté des affaires.

En particulier, l'épidémie a surchargé le système de santé et augmenté le nombre de décès, en particulier à Hô Chi Minh-Ville et dans certaines provinces et villes du Sud.

Selon le rapport, la situation financière et budgétaire s'est heurtée à des difficultés et des fonds de réserve ont dû être mobilisés pour financer la lutte sanitaire et le soutien aux personnes impactées.

Plus de 4,6 millions de travailleurs impactés

Plus de 4,6 millions de travailleurs impactés. Photo: TNO

 

Le Comité national de direction de la prévention et du contrôle du COVID-19 a également souligné le grave impact de l'épidémie sur la santé et la vie des personnes. Les revenus et les emplois   ont été gravement touchés avec 560.000 personnes qui ont perdu leur emploi; 4,1 millions ont dû être temporairement licenciées ; 4,3 millions ont vu leurs heures réduites et 8,5 millions   ont vu leurs revenus réduits.

"Le taux de chômage au troisième trimestre 2021 est de 3,72 %, le taux de sous-emploi des personnes en âge de travailler est de 4,39 %, le plus élevé depuis le premier trimestre 2020", indique le rapport.

Ledit Comité national a souligné que dans les temps à venir, il sera nécessaire d'assurer un double objectif mais de mettre la santé et la vie des personnes avant tout.

Les politiques contre l’épidémie doivent être unifiées dans l’ensemble du pays. Des solutions pour une adaptation sûre, flexible et un contrôle efficace de l’épidémie doivent être mises en œuvre de manière décisive, rapide et drastique pour assurer l'harmonie entre les mesures professionnelles médicales et les mesures administratives, économiques et sociales.

Phương Đoàn