Le Hoang Phong est devenu professeur d'anglais au collège Cha La, district de Duong Minh Chau, province de Tay Ninh. Photo: NVCC

Ce programme regroupe 63 jeunes de 13 pays, sélectionnés parmi plus de 9.000 meilleurs profils dans le monde.

De garçon orphelin…

"Quand j'avais 18 ans, on m'a remis mon acte de naissance pour la première fois. Je suis un enfant orphelin car ma mère est décédée quand j'avais seulement 24 jours", a déclaré Phong, né dans la commune de Suoi Ngô, district de Tân Châu, province de Tây Ninh.

Ayant grandi dans le village SOS de Hô Chi Minh-Ville, Phong n'a jamais cessé de faire des efforts pour se bâtir un bel avenir.

En dehors des heures de classe à la faculté des études internationales de l’Université de pédagogie de Hô Chi Minh-Ville, il a accompli toutes sortes de petits boulots pour gagner de quoi subvenir à ses besoins. Pendant la journée, il vendait des billets de loterie. Le soir, il était réceptionniste dans un hôtel. Parfois, il travaillait également dans des boutiques de montres, de parfums ou dans des restaurants. Il a même été tuteur pour des élèves.

… à interprète

À sa première année d'université, voyant que son anglais n’était pas bon, Phong suit des cours dans un centre d’anglais, grâce à l’aide financière de sa  mère adoptive.

En deuxième année, un jeune issu du village SOS lui permet de travailler comme assistant interprète. Il participe à de nombreux événements diplomatiques importants dont certains de l’ambassade des États-Unis.

Après avoir obtenu son diplôme universitaire, Phong  demande une bourse pour faire une maîtrise de gestion de l'éducation en Malaisie. Après les heures en classe, il vend des sandwichs.

Sachant que le programme "Teach For Vietnam"  recrute des professeurs d'anglais dans la province de Tây Ninh, Phong retourne au Vietnam pour y participer.

À noter que le programme "Teach For Vietnam" appartient au réseau Teach For All, présent dans 60 pays à travers le monde. Sa mission est d’améliorer l'éducation et de créer des opportunités de développement pour tous les enfants.

Phong est devenu professeur d'anglais dans les lycées de Chà Là et Bàu Dang, district de Duong Minh Châu, dans sa province natale de Tây Ninh.

L'éducation change la vie

Phong vient de terminer sa formation en ligne dans le cadre du programme "Future Leaders Connect". Pendant six semaines, lui et les futurs dirigeants du monde entier ont pris des contacts avec des experts en politiques et de hauts dirigeants du Royaume-Uni, à travers des sessions de discussion, des formations.

En recherchant les bourses, Phong a l’occasion de découvrir 17 pays étrangers : 10 pays d'Asie du Sud-Est, États-Unis, Chine, Colombie, Russie, République tchèque, Slovaquie, Autriche.

De nombreuses entreprises lui ont proposé des emplois grassement payés mais Phong a refusé. Le jeune homme a ouvert une entreprise sociale pour l'enseignement de l'anglais dans le but de soutenir les rêves de jeunes en situation difficile.

"Quand je suis entré dans une grande salle en Autriche au Forum européen d'Alpbach, les gens avaient le droit de choisir leurs propres chaises. On pouvait s'asseoir n’importe où. Cette petite histoire de la chaise me parle d'égalité, d'humanité, personne ne peut décider de la position d'une autre personne dans la société. Et cela me motive à devenir un éducateur, car tout le monde a ses propres atouts et le droit à l’apprentissage. L'éducation, c’est la clé pour se bâtir la vie que l’on souhaite", a confié Phong./.

CPV/CVN