L'aéroport international de Yangyang. Photo: miinauph

L'annonce a été confirmée par le ministre sud-coréen de l'Intérieur Jeon Hae Cheol lors d'une réunion tenue le 4 mai, applicable aux invités internationaux, dont le Vietnam, selon Yonhap.

S'adressant à VnExpress, un représentant de l'Organisation sud-coréenne du tourisme (KTO) au Vietnam a déclaré : "les touristes vietnamiens sont autorisés à visiter l'île de Jeju jusqu'à 30 jours sans visa. Il existe deux façons de voyager : les vols charters ou les vols en correspondance avec un pays tiers. Les visiteurs peuvent faire un voyage organisé ou en autonomie, mais uniquement sur l'île. Ils ne sont pas autorisés à entrer sur le continent ni à se rendre ailleurs.

Idem à l'aéroport international de Yangyang dans la province de Gangwon, à plus de 110 km de Séoul, où les visiteurs seront exemptés de visa pour un séjour maximum de 15 jours. Il n'y a actuellement aucun vol commercial entre les villes du Vietnam et Yangyang, les clients doivent donc prendre des vols charters.

La politique d'exemption de visa de Yangyang ne s'applique qu'aux visiteurs qui réservent un circuit via des agences de voyages et voyagent en groupes de cinq personnes au moins. Ces entreprises seront responsables devant le gouvernement sud-coréen en cas de problème. 

Une fois à Yangyang, les visiteurs sont  autorisés à visiter deux endroits, la province de Gangwon et Séoul.

Ce programme d'exemption de visa avait été appliqué auparavant, mais s'était arrêté le 4 février 2020, lorsque le Covid-19 avait éclaté. 

Le tourisme sans visa vise à attirer des visiteurs internationaux en République de Corée et à revitaliser l'industrie "sans fumée".

Actuellement, le gouvernement sud-coréen a supprimé de nombreuses restrictions en matière sanitaire dont l'isolement obligatoire, et ce pour les voyageurs doublement vaccinés. La Corée du Sud a également levé l'interdiction de porter des masques en public dans le but de ramener le pays à un état normal./.

CPV