Le WWF demande la fin du commerce et de la consommation d'espèces sauvages en Asie-Pacifique

Mardi, 03/03/2020 21:51
Le Fonds mondial pour la nature (WWF) a appelé à la fin du commerce et de la consommation d'espèces sauvages dans la région Asie-Pacifique, dans le contexte où l'émergence et la propagation du COVID-19...

La criminalité liée aux espèces sauvages remet en cause les efforts de conservation du tigre du Vietnam

Lancement d'un concours de courts-métrages sur le commerce illégal des espèces sauvages

Dire non aux produits issus d’espèces sauvages

...ainsi que du SRAS, du MERS et d'autres épidémies similaires dans l'histoire récente, ont montré des menaces potentielles pour la santé humaine posées par le commerce et la consommation  d'espèces sauvages.

Photo d'illustration (VNA)


Les dommages causés par COVID-19 pour chaque pays, chaque région et le monde entier se sont élevés à des milliards de dollars et affecteront les économies pendant de nombreuses années à venir. Par conséquent, chaque nation doit agir plus rapidement pour prévenir les risques de nouvelles flambées.

Le directeur du WWF Vietnam, Van Ngoc Thinh, a déclaré que les bureaux du WWF en Asie-Pacifique ont salué la décision du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale de Chine - le plus haut organe législatif ce pays - d'interdire la consommation de viande d'animaux sauvages et le commerce non réglementé d'espèces sauvages.

Ils ont également appelé d'autres pays d'Asie de l'Est à prendre des décisions similaires pour protéger la santé communautaire, a-t-il déclaré, notant que l'Asie du Sud-Est est connue comme une source et un point de transit de produits de la faune sauvage pour la Chine.

Les bureaux du WWF en Asie-Pacifique ont exhorté les agences gouvernementales à être responsables de la conservation et de la gestion de la faune sauvage et de la santé publique dans leurs pays, à unir leurs efforts pour renforcer la surveillance du marché et les communications, et à éradiquer le commerce et la consommation de viande d'animaux sauvages et de produits de la faune sauvage.

M. Thinh a déclaré que le Vietnam avait besoin de mesures drastiques similaires, ajoutant que la santé des personnes, la stabilité économique et la sécurité publique devaient passer en premier.

CPV

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation