Après 68 ans, comment le champ de bataille de Dien Bien Phu a-t-il changé?

Samedi, 07/05/2022 08:11
68 ans après la victoire qui «a retenti sur les cinq continents et a ébranlé le monde», Dien Bien Phu a apporté des changements clairs. Les villages riches et les zones urbaines peuplées ont effacé les ruines de guerre...

Après 68 ans, le féroce champ de bataille  de la colline de Him Lam a été remplacé par des rues animées, de nombreux bâtiments, montrant que la vie des gens devient de plus en plus prospère. Photo: VOV

La colline de Doc Lap dans la commune de Thanh Nua, ville de Dien Bien Phu. Photo: VOV

Un riche village est né sur l'ancien champ de bataille. Photo: VOV

Le site historique de la colline A1 - l'une des forteresses les plus difficiles du champ de bataille de Dien Bien Phu. Photo: VOV

Des chars, des canons de 105 mm et de nombreux véhicules de guerre sont exposés dans le monument de la colline A1. Photo: VOV

Les touristes visitent et découvrent l'histoire au monument de la colline A1. Photo: VOV

Cimetière national des martyrs A1 - lieu de repos de 645 soldats qui ont donné leur vie lors de la campagne de Diên Biên Phu, la plupart anonymes. Photo: VOV

C'est aussi une adresse où la jeune génération peut rendre hommage aux martyrs héroïques qui se sont courageusement sacrifiés pour l'indépendance et la liberté de la nation. Photo: VOV

Le Musée de la victoire de Dien Bien Phu abrite plus de 1.000 artefacts du champ de bataille. On y trouve aussi une vaste fresque panoramique de la campagne. Photo: VOV

Le centre de la ville de  Dien Bien Phu d’aujourd'hui. Photo: VOV

Le monument de la victoire de Dien Bien Phu est situé sur la colline de D1 au centre de la ville de Dien Bien Phu. Photo: VOV

Des touristes visitent le QG du général de Castries. Photo: VOV
Le champ de Muong Thanh et les travaux d'irrigation Nâm Rôn. Photo: VOV
Le col de Pha Din que les colonialistes français attaquèrent afin de couper les renforts de l’armée vietnamienne. Photo: VOV
Cette route relie toujours Dien Bien avec les provinces des basses terres. Photo: VOV
CPV

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation