Développer les mangroves dans les zones côtières coûte 3 fois plus cher que les forêts terrestres

Dimanche, 20/03/2022 11:21
"La protection et le développement durable des forêts côtières - Solutions pour réduire les émissions et le développement économique" était le thème d’un webinaire organisé conjointement par le Département général des forêts et l'ambassade du Royaume-Uni à Hanoï.

Bên Tre: la protection des mangroves associée au développement de la production

Cérémonie de reboisement de mangroves dans le delta du Mékong

Approbation d’un projet sur la protection et le développement des forêts dans les zones côtières

Priorité au développement des forêts d'arbres de très grandes tailles

Parmi les types de forêts, les mangroves ont la meilleure capacité de stockage du CO2. Photo: tuoitrethudo

Lors de l'atelier, Nguyen Nam Son - chef du Département du développement forestier relevant du Département général des forêts - a déclaré que dans le cadre de la mise en oeuvre de la décision n° 120/QD-TTg datée le 22 janvier 2015 du Premier ministre concernant l’approbation du projet de protection et de valorisation des forêts dans les zones côtières pour répondre au changement climatique pendant la période 2015-2020, 140 projets/programmes concernés ont été lancés et mis en oeuvre à partir de différentes sources de capitaux. Grâce à quoi, 295.164 ha de mangroves ont été protégés, les forêts plantées couvraient près de 22.390 hectares.

En plus du reboisement, les localités ont mis en œuvre de nombreux travaux pour protéger le littoral, soutenir la protection et le développement des forêts tels que réparation de digues et des remblais, construction de zones de retenue de boue pour l’augmentation de la surface de plantations forestières et d'autres travaux sylvicoles.

Parmi les types de forêts, les mangroves ont la meilleure capacité de stockage du CO2. Elles peuvent en effet stocker de 4 à 5 fois plus de CO2 que les forêts tropicales, mais elles ne représentent que 3% de la superficie forestière nationale totale.

Actuellement, le développement des mangroves se heurte à de nombreuses difficultés. L'une d'elles, selon le directeur adjoint du Département général des forêts Tran Quang Bao, est le coût du reboisement. Sur la base des évaluations des localités ayant des forêts, le coût de plantation d'un hectare de forêt de protection sur le continent est d'environ 60 millions de dongs (équivalant à 2.600 dollars), alors que pour les mangroves il s'élève jusqu'à 200 millions de dongs (8.700 dollars), voire plus.

La superficie des forêts côtières fluctue souvent sous la pression de l'élévation du niveau de la mer. Photo: khoahoc.tv


De plus, selon Tran Quang Bao, il y a encore un problème majeur : la superficie des forêts côtières fluctue souvent sous la pression de l'aménagement local, de l'élévation du niveau de la mer, de la déforestation, de l'aquaculture.  

En octobre 2021, le gouvernement a approuvé le projet de protection et de développement des forêts côtières afin de répondre au changement climatique et de promouvoir la croissance verte pour la période 2021 - 2030.

Pour réaliser efficacement ce projet, il est nécessaire de renforcer la sensibilisation du grand public au rôle et à la valeur des  mangroves, d’encourager les populations à participer à leur plantation, gestion et protection  en association avec le développement de la production.

«En particulier, il faut privilégier et mobiliser toutes les ressources pour protéger et développer les forêts côtières, appeler les soutiens des scientifiques et des organisations internationales en termes de technique, des capitaux et d’établissement des modèles de restauration…», a-t-il suggéré.

CPV

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation