La BM soutient les personnes vulnérables au Vietnam

Mercredi, 27/07/2022 09:53
La Banque mondiale et la Banque d'État du Vietnam ont signé le 26 juillet un accord d'aide non remboursable d'une valeur de 2,5 millions de dollars du Fonds japonais de développement social pour mettre en œuvre un projet visant à renforcer l’assistance juridique aux personnes vulnérables dans des provinces du Nord, notamment Dien Bien et Yen Bai.
leftcenterrightdel
Photo d'illustration/Baodansinh 

Le projet «Renforcement de l'entraide juridique aux personnes démunies et vulnérables» offrira des services d'aide juridique dans les domaines tels que le Code pénal (avec l’accent mis sur la violence sexiste), la Loi sur le mariage et  la famille, la Loi sur l'emploi et la Loi sur le travail. Environ 10.000 personnes, dont des minorités ethniques, des familles démunies, des victimes de violences conjugales et des personnes handicapées, en bénéficieront.

Mme Carolyn Turk, directrice nationale de la Banque mondiale au Vietnam, a estimé que les personnes les plus vulnérables étaient celles qui avaient le moins accès aux services d'aide juridique. Ce projet vise à éliminer les obstacles et à faire en sorte que les personnes dans le besoin aient accès à des services  de haute qualité. 

La première composante de ce projet de quatre ans contribuera à améliorer l'accès et à stimuler la demande d’utiliser les services d'aide juridique. La deuxième renforcera la capacité des personnes chargées de l'aide juridique, fournira les compétences nécessaires pour traiter les affaires pénales, civiles, familiales et administratives. La troisième composante comprendra des activités pilotes visant à élargir le réseau de fournisseurs de services d'aide juridique et à établir un système de suivi pour évaluer la qualité des services.

Le Fonds japonais de développement social, une initiative de partenariat entre le gouvernement du Japon et la Banque mondiale, accorde des subventions pour soutenir des projets de développement communautaire et de réduction de la pauvreté afin d'autonomiser les groupes les plus démunies et les plus vulnérables qui n'ont pas accès à d'autres programmes, tout en améliorant leur vie grâce à des subventions directes.
CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire

/

Validation