Le solide système de vaccination aide le Vietnam à se tenir ferme face au Covid-19

Mercredi, 20/07/2022 12:13
La représentante de l’UNICEF au Vietnam, Rana Flowers a déclaré mardi 19 juillet que le Vietnam a mis en place un système de vaccination robuste qui a résisté pendant la pandémie de Covid-19 pour fournir efficacement des vaccins à sa population.
leftcenterrightdel
La représentante de l’UNICEF au Vietnam, Rana Flowers. Photo: VNA 

"Le gouvernement vietnamien s’efforce de remettre sur les rails la vaccination systématique des enfants. Nous attendons avec impatience de voir le Vietnam revenir au solide système de vaccination des enfants et des adolescents qu’il avait mis en place avant la pandémie - le système qui a résisté avec force pour fournir en toute sécurité et efficacement les vaccins contre le Covid-19 à sa population", a-t-elle indiqué.

"Les parents doivent s’assurer qu’il est essentiel de rattraper les vaccins recommandés pour leurs plus jeunes enfants - si des décès évitables doivent être évités", a-t-elle ajouté.

La représentante de l’UNICEF au Vietnam a également appelé le pays à consentir des efforts monumentaux pour atteindre des niveaux universels de couverture et prévenir les épidémies dans le monde.

Des niveaux de couverture inadéquats ont déjà entraîné des épidémies évitables de rougeole et de poliomyélite au cours des 12 derniers mois, soulignant le rôle vital de la vaccination pour maintenir les enfants, les adolescents, les adultes et les sociétés en bonne santé.

Selon un rapport conjoint OMS/UNICEF publié jeudi 14 juillet, la proportion d’enfants ayant reçu les trois doses du vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP), référence en matière de couverture vaccinale mondiale, est tombée de 86% en 2019 à 81% en 2021.

leftcenterrightdel
La crise du Covid-19 et le manque d'accès aux soins et à l'information ont causé le plus important recul continu de la vaccination infantile contre d'autres maladies depuis près de 30 ans. Photo : VNA 

Quelque 25 millions d’enfants ont ainsi raté une ou plusieurs doses de ce vaccin DTP par le biais des services de vaccination de routine rien qu’en 2021 – deux millions de plus qu’en 2020, et six millions de plus qu’en 2019, soulignant le nombre croissant d’enfants exposés au risque de maladies dévastatrices mais évitables.

Près des trois quarts de ces enfants n’ont même reçu aucune dose, la majorité d'entre eux se trouvant dans des pays du Sud aux revenus moyens ou faible comme l’Inde, le Nigeria, l’Indonésie, l’Éthiopie ou les Philippines.

La crise du Covid-19 et la désinformation sont à l’origine de la plus forte baisse continue de la vaccination infantile contre d’autres maladies en quasiment trois décennies.

"Il s’agit d’une alerte rouge pour la santé des enfants. Nous assistons à la plus forte baisse durable de la vaccination des enfants depuis une génération. Les conséquences se mesureront en vies humaines", a déclaré Catherine Russell, directrice générale de l’UNICEF.

Ce recul historique des taux de vaccination s’inscrit dans un contexte d’augmentation rapide des taux de malnutrition aiguë sévère, selon l’OMS.

"Nous devons rattraper les millions de vaccins manquants, sinon nous assisterons inévitablement à de nouvelles épidémies, à un plus grand nombre d’enfants malades et à une pression accrue sur des systèmes de santé déjà mis à rude épreuve", a-t-elle ajouté.

À l’échelle mondiale, plus d’un quart de la couverture des vaccins contre le virus du papillome humain (VPH) atteinte en 2019 a été perdue. Cela a de graves conséquences pour la santé des femmes et des filles, car la couverture mondiale de la première dose de vaccin contre le VPH n’est que de 15%, bien que les premiers vaccins aient été homologués il y a plus de 15 ans.

Au Vietnam, plus de 251.000 enfants ont raté une ou plusieurs doses de DTC par le biais des services de vaccination de routine en 2021– soit presque le quadruple par rapport aux 63.001 en 2019. À l’heure actuelle, 52 des 63 provinces ont échoué atteindre l’objectif requis d’atteindre 90% des enfants de moins d’un an recevant tous les vaccins de routine recommandés.

Pour remédier au recul de la vaccination systématique, le Vietnam a planifié et mis en œuvre une vaccination de rattrapage dans les zones à faible couverture. Par exemple, le pays a mené des activités de vaccination supplémentaires (AVS) sur le RR et le VPOb pour les enfants âgés de 1 à 5 ans. Ainsi, 144.448 enfants ont reçu une dose de RM et 141.866 ont reçu des doses supplémentaires de VPOb cette année.

CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation