Têt: personne ne doit être sur la touche…

Samedi, 21/01/2023 09:00
Au cours des semaines qui précèdent le Nouvel an lunaire, les dirigeants vietnamiens ont pour habitude de rendre visite à des vétérans, à des familles méritantes et à des personnes défavorisées, à qui ils offrent des cadeaux. C’est une tradition, au Vietnam: personne ne doit être sur la touche au moment du Têt…

Le pays redouble d’efforts pour étendre la couverture de la sécurité sociale

Multiplier des activités d’assistance aux travailleurs à l'occasion du Têt

Soc Trang: distribution de riz à des familles démunies à l’occasion du Têt

leftcenterrightdel
Le Premier ministre Pham Minh Chinh offre des cadeaux du Têt aux habitants de Cao Bang. Photo : VOV 

Les plus hauts dirigeants sur le pont

C’est dans la province de Lào Cai, au Nord, que s’est rendu le président de l’Assemblée nationale Vuong Dinh Huê. L’occasion, pour lui, d’appeler les autorités locales à prendre soin des groupes les plus vulnérables de la société.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh est quant à lui allé dans la province de Cao Bang pour présenter ses vœux aux habitants. Il a demandé aux autorités locales de faire en sorte que le Têt heureux soit un moment de bonheur pour tous. 

«Il faut que les personnes défavorisées, les salariés à bas revenus et les bénéficiaires des politiques de protection sociale ne se sentent pas exclus. Tout le monde doit pouvoir fêter le Nouvel an lunaire comme il se doit», a-t-il déclaré.  

Son adjoint, Lê Minh Khai, a offert des cadeaux à des ouvriers et des familles méritantes de la province de Hai Duong. Comme il s’est plu à le rappeler, le fait de permettre à tous de fêter dignement le Têt est une véritable mesure de sécurité sociale… 

«Les antennes du Parti et du Front de la Patrie doivent se conformer à la directive no19 du Secrétariat relative aux préparatifs du Nouvel An lunaire et au bien-être social. Il faut s’occuper en priorité des familles pauvres, des ouvriers et des personnes au chômage», a-t-il dit.

Des programmes caritatifs


Du 1er au 16 janvier, la Croix-Rouge de la province méridionale de Kiên Giang a remis 200.000 enveloppes, d’une valeur unitaire variant entre 300.000 et 500.000 dôngs, à des personnes en situation difficile, à des victimes de l’agent orange, à des handicapés ou à des sinistrés.

De leur côté, les autorités de Gia Lai ont lancé une campagne intitulée «Un Têt d’amour» à destination des communautés les plus vulnérables. Pour Cao Xuân Nam, le vice-président de la Croix-Rouge de Gia Lai, il s’agissait de faire jouer la solidarité… 

«Nous avons lancé un appel à des entreprises et à des particuliers pour lever un fonds spécial. Ce fonds a été réparti équitablement entre les communes afin de financer l’achat de cadeaux de Têt», nous explique-t-il.  

Les quelques 640.000 dollars qui ont ainsi été collectés ont permis d’épauler environ 25.000 personnes dans le besoin.

Le Front de la Patrie de la province de Cà Mau a quant à lui réussi à collecter jusqu’à 1,7 million de dollars.

Les collectivités de la province de Khanh Hoà ont de leur côté distribué 1.700 tonnes de riz à 120.000 foyers déshérités. Elles ont également débloqué une enveloppe de 1,15 million de dollars à destination des personnes dans le besoin, des seniors, des handicapés et des enfants de séropositifs. Le Front de la Patrie local a distribué 20.000 paquets cadeaux, dont la valeur totale s’élevait à 512 millions de dollars...

Tous ces beaux gestes de solidarité envers les franges les plus vulnérables de la population traduisent la volonté du gouvernement vietnamien d’améliorer progressivement le bien-être de tous./.

CPV/VOV

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation